Tiramisú is back!

TiramisuOui, je sais, je vous entends d’ici, j’ai déjà posté une recette de tiramisú. Moult, même.

Mais primo, c’est impossible de s’en lasser, et secundo, j’ai trouvé une recette très, très chouette. Sur un blog absolument génial : mangiareridere. En termes d’ingrédients et de saveur, elle est très similaire à ma recette, mais c’est la méthode employée qui change tout. Floriana utilise un sirop de sucre pour cuire les oeufs. Et laissez-moi vous dire que j’ai trouvé ça révolutionnaire !!! Essayez de faire manger des oeufs crus à vos amis américains complètement psychotiques à l’idée d’ingérer le moindre germe, et vous comprendrez.

Bref, j’ai lu cette recette dimanche après-midi (bien gris, à l’anglaise), je suis sortie illico acheter un pot de mascarpone, et 1h après lecture de ladite recette, le tiramisu était au frigo. Eh oui, c’est aussi simple que ça, et c’est un million de fois meilleur que n’importe quel dessert tout prêt du supermarché ! Si vous en doutiez, il faut qu’on parle.

À votre tour, retroussez les manches et régalez la maison !

 

 

TIRAMISÚ

 

Ingrédients (pour 4 petits bols ou 6 ramequins) :

  • 12 à 15 biscuits à la cuiller
  • 200g de mascarpone
  • 2 cuillers à soupe de sucre
  • 2 oeufs
  • 1 tasse de bon café
  • Du cacao pour la décoration (type Van Houten, ou bien du chocolat noir en copeaux si vous préférez)

Note: la recette ne mentionne pas de vanille, pas de ça du temps de Casanova… Mais j’avoue que j’aime bien, donc si vous avez un sachet de sucre vanillé qui traine dans le placard ou bien une bouteille de vanille liquide, je vous autorise à faire une petite entorse à la tradition !

Préparation (à faire 4h à l’avance MINIMUM) :

  1. Sortez les oeufs et le mascarpone du frigo 30min au préalable. Séparez les blancs des jaunes d’oeufs dans deux saladiers différents.
  2. Préparez le sirop de sucre, qui va servir à pasteuriser les oeufs : faites fondre le sucre dans une casserole avec un peu d’eau, puis portez à ébullition.
  3. Dans le premier saladier, battez au fouet à main les jaunes d’oeufs avec la moitié du sirop de sucre pendant quelques minutes, jusqu’à ce que le mélange pâlisse et devienne mousseux.
  4. Tout en continuant de fouetter, ajoutez le mascarpone (et la vanille éventuelle).
  5. Dans le second saladier, montez les blancs d’oeufs en neige bien ferme avec une pincée de sel (plus facile au fouet électrique, mais parfaitement faisable à la main en quelques minutes de plus). Sans arrêter de fouetter, incorporez doucement la seconde moitié du sirop de sucre. Les blancs doivent être bien fermes et brillants, comme pour faire une meringue.
  6. Munissez-vous d’une spatule, et incorporez DÉLICATEMENT les blancs en neige au mélange au mascarpone. La méthode est simple: détendez le mélange en ajoutant une première cuiller d’oeufs en neige (battez doucement), puis incorporez le reste en  inclinant le saladier et soulevant le mélange délicatement avec une spatule (mouvement de rotation de haut en bas). Arrêtez dès qu’ils sont incorporés, même s’il reste quelques petits morceaux blancs, et ne fouettez surtout pas dans tous les sens pour ne pas casser les blancs.
  7. Versez le café dans une assiette creuse, et imbibez les biscuits un par un, sans les laisser tremper. La saveur doit être subtile, et vous ne voulez pas que votre tiramisu soit détrempé, capito?
  8. Disposez les boudoirs au fond de vos ramequins (sans en faire de la bouillie, ou vous allez avoir toutes les mamas d’Italie sur le dos… Ca ne se fait pas, c’est comme couper les spaghetti, c’est un crime.) et recouvrez-les d’une bonne couche de crème au mascarpone.
  9. Couvrez les ramequins de film plastique et réfrigérez pour au moins 3h. Juste avant de servir, saupoudrez la surface d’un peu de cacao… et andiamo, savourez le chef-d’oeuvre! Tiramisu

.

.

.

.

.

.

.

*** THE ENGLISH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

A lot of tiramisú lovers start cringing at the idea to eat this dessert after they’ve been told it’s made out of raw eggs. Really? REALLY?!?!

Even though it’s completely inconceivable to most French people to stop eating something because it’s raw (provided you store it properly in the fridge, of course), I can somewhat understand people frightened by germs and reluctant to eat uncooked products.

Well, guess what?

It’s out of question to ban tiramisú from my list of desserts, so let’s use a trick! We’ll prepare a sugar syrup that will slightly cook these eggs, and bring peace around the table for dessert time 🙂

 

 

TIRAMISÚ

 

Ingredients (4 to 6 ramequins / individual servings):

  • 12 to 15 ladyfingers biscuits
  • 200g mascarpone (7oz)
  • 2 tablespoons sugar
  • 1 cup good coffee
  • 2 eggs
  • Cocoa powder for decoration (dark and unsweetened for best results, but bittersweet chocolate shavings work as well)

Note: the recipe didn’t mention vanilla, and it was probably not in the original recipe… But I love it in tiramisú, so don’t hesitate to add ½ tsp of vanilla to the mascarpone cream if you have some!

Directions:

  1. Take the eggs and mascarpone out of the fridge at least 30min before starting. Break the eggs and put the whites in a first salad bowl, the yolks in a second one.
  2. Prepare the sugar syrup: melt the sugar in a few spoons of water, and bring to a boil.
  3. Whisk the yolks with half of the sugar syrup for about 2min, until the mixture is pale yellow and foamy.
  4. Still whisking, add the mascarpone (and optional vanilla).
  5. In the other bowl, add a pinch of salt to the egg whites, and whisk until it reaches stiff peaks (you can use a stand mixer if you want to be quicker/save your biceps). Whisk in the second half of the sugar syrup: the egg whites must be stiff and shiny (like when you make meringues).
  6. With a rubber spatula, fold the egg white mixture into the mascarpone batter VERY GENTLY, until JUST COMBINED. Do not stir!!! See method at the end of the recipe.
  7. Pour the coffee in a shallow plate/a bowl and soak in the ladyfinger biscuits, one by one. Arrange them in the bottom of your ramequins. Spoon the mascarpone mixture on top of the biscuits, spread to even out the surface.
  8. Cover the ramequins with a plastic wrap, and put in the fridge for at least 4 to 5 hours (the easiest and tastiest way being to prepare the tiramisú in the evening and to let it chill overnight). Just before serving, sift cocoa powder all over the top of the tiramisú, and dig your spoon in it!!

Note: How to fold in egg whites into your batter properly!

  • Put about 1/4 of the whipped egg whites into the batter, and mix it in simply with a wooden spoon to ‘loosen’ the batter.
  • Put the remaining egg whites into the batter, and cut a path down the middle of the mixture with the edge of a rubber spatula. Then gently turn half the mixture over onto the other half. Continue cutting down the middle and turning a portion over. Don’t stir!!!! Be careful to only work the batter enough to incorporate the whites, and never use an electric mixer for this step.


Tiramisu

Tiramisu

Louisiana vibe

I really enjoyed sharing the pictures from my west coast trips last time, and it seems that this post became more popular than any of my previous baking posts… Which is kind of weird for a baking blog, let’s admit it. Well, let’s not worry about that, and enjoy the compliment as it comes! And good news, I’ve got plenty of pictures from various trips, and I’ll keep on posting them randomly 🙂

Today’s pictures are from a trip to Louisiana I’ve made with Jen, one of my best friends, back in 2010. This place is gorgeous, and its soul radiates through the mixed culture… The cajun and creole foods, the broad smiles, the colorful markets, the mint juleps, the crazy nights of Bourbon street, the ghost/voodoo folklore, the myrtle trees heavy with fragrant flowers, the steamboats on the Mississippi, the jazz… In New Orleans, you can walk in an empty street and find a man sitting on the pavement with his saxophone, simply enjoying the music he plays for himself… And you can also find one of the oldest bars in America (1775!!), a proper pirate’s tavern!

My favorite picture is the one of Oak Alley plantation, and its double row of three-century old trees… This place has a very special vibe, almost a mystical feel, and I properly fell in love with it. Jen had to practically drag me out of it to follow the rest of the visit! Make sure you stop by if you ever visit Louisiana!

Enjoy 😉Jackson Square and St Louis CathedralNew Orleans - French quarterNew Orleans - French quarterNew Orleans - French quarterSpicy sauces!Home of bourbon...A streetcar named desire...Laura's plantationLaura's plantationLaura's plantationLaura's plantationLaura's plantationOak alley plantationOak alley plantationSt Louis cemetery, New OrleansFrench quarter, New Orleans

Moëlleux à l’Orange

Orange fondantsFour ingredients. Gluten-free. Fat-free. Nasty-things-free. Just incredibly moist and flavourful little beauties.

Who needs more convincing?

I recently tried these fondants in my favourite coffee place (I already told you about this one here)… and loved them so much that I went to the kitchen and asked the chef for the recipe!! It’s the first time I actually had the guts to do it, and with a broad smile, this amazing woman wrote down her recipe for me on a piece of paper. Man, I was like a kid on Christmas morning, ecstatic and jumping everywhere!!!

Needless to say, I tried them as soon as I could get oranges and crème fraîche. And I highly recommend you to do so!!! 🙂

 

 

 

ORANGE FONDANTS

 

 

Ingredients (for about 10 fondants):

  • 250 g caster sugar (1 ¼ cups)
  • 6 eggs
  • 230 g ground almonds (~2 cups)
  • 1 orange (organic if possible, as we will use the skin)
  • Decoration (optional): crème fraîche + 1 orange

Method:

  1. Boil the WHOLE orange in water for 1h. Keep an eye on it to make sure that the orange stays mostly covered with water, add boiling water to the pan once or twice if the level gets too low. When the orange is done, drain the water.
  2. Preheat the oven to 160°C / 320F. Grease muffin pans, or line with paper cups (or use silicone ones, MUCH easier!!).
  3. Cut the WHOLE orange in rough quarters, transfer into a food processor and blend until pureed. Yes, yes, even the skin, even the tough white stuff inside, blend it all!
  4. Transfer into a bowl, add the sugar.
  5. Add the eggs one by one (beating well after each addition) and the ground almonds in small batches, alternatively. (The chef that gave me the recipe mentioned that on busy days, you can simply add all the ingredients into the blender after having pureed the orange!… Saves time and dishes!)
  6. Pour into the prepared muffin pans, and bake until the muffins are golden brown and firm / springy to touch (it took about 35 min in my oven, but start checking with a toothpick after 20-25 min).
  7. Let cool for 5 min in the pan, before transferring onto a cooling rack (be delicate, these are a bit fragile, and definitely sticky!). To nicely balance the sweetness of the cakes, serve with a dollop of crème fraîche (or sour cream) and slices of fresh orange.

Note #1: instead of doing little fondants, you can cook the batter in a single pan and get a nice moist cake… Simply adjust the baking time!

Note #2: I haven’t posted this recipe yet, but my dad’s favourite cake is very similar to this one: eggs, sugar, ground almonds, and boiled orange… and clementines!

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Vous devez absolument tenter cette recette. Oui, vous lisez bien, absolument !

C’est parfumé, moëlleux à souhait, pas un gramme de matière grasse, sans gluten, sans cochonneries. Quatre ingrédients en tout et pour tout.

J’ai goûté ces fondants dans mon café préféré (celui dont je vous avais parlé ici)… et j’ai tellement aimé que j’ai du me retenir d’en acheter 5 de plus, et que pour une fois, j’ai eu le courage d’aller en cuisine demander sa recette à la chef. Eh oui, carrément !!! Et magie, l’adorable madame m’a griffoné sa recette sur un bout de papier, avec un grand sourire… On était toutes les deux comme des gamines à sautiller de joie !

Franchement, dès que vous pourrez mettre la main sur des oranges, un pot de crème fraîche et de la poudre d’amandes, prévoyez une petite session pâtisserie !

 

 

 

MOËLLEUX À L’ORANGE

 

 

Ingrédients :

  • 250 g de sucre
  • 6 oeufs
  • 230 g de poudre d’amandes
  • 1 orange (non traitée si possible, on va utiliser la peau)
  • Décoration (facultatif) : crème fraîche + 1 orange

Préparation :

  1. Mettez l’orange ENTIÈRE à bouillir pendant 1h dans une casserole remplie d’eau. Surveillez et rajoutez de l’eau bouillante de temps à autres si le niveau devient trop bas et que l’orange est découverte. Arrêtez au bout d’1h et videz l’eau.
  2. Préchauffez votre four à 160°C / 320F. Beurrez et farinez vos moules à muffins s’ils ne sont pas en silicone, ou garnissez-les de caissettes en papier.
  3. Coupez l’orange ENTIÈRE en quelques gros quartiers, transférez dans un mixer, et réduisez en purée. Oui oui, même la peau et les trucs blancs à l’intérieur. L’orange ENTIÈRE on a dit !
  4. Transvasez dans un saladier, et ajoutez le sucre.
  5. Incorporez les oeufs un par un (battez bien après chaque ajout) et la poudre d’amandes, alternativement. (La chef qui m’a donné sa recette a aussi admis que les jours où elle est pressée, elle ajoute simplement tous les ingrédients dans le mixer après avoir réduit l’orange en purée. Ça économise du temps et de la vaisselle !)
  6. Remplissez vos moules à muffins et enfournez jusqu’à ce que les moëlleux soient dorés et fermes (ils doivent “rebondir” sous votre doigt si vous tapotez le dessus). Cela a pris à peu près 35 min dans mon four, mais commencez à vérifier la cuisson au bout de 20-25 min à l’aide d’un cure-dents ou d’une lame de couteau.
  7. Laissez refroidir dans les moules 5 min avant de les transférer sur une grille (attention, ils sont fragiles et collants). Pour contrebalancer le côté très sucré des moëlleux, servez avec une belle cuiller de crème fraîche et un quartier d’orange.

Note #1 : au lieu de vous limiter à des fondants individuels, n’hésitez pas à cuire la pâte dans un moule unique (pensez juste à ajuster le temps de cuisson), cette recette est facilement adaptable.

Note #2 : je n’ai pas encore posté la recette, mais un des gâteaux préférés de mon papa est très similaire : des oeufs, du sucre, de la poudre d’amandes… et de la purée de clémentines ! Gardez l’idée 😉Orange fondants

Cappuccino Cupcakes

Cappuccino cupcakesDuring a lazy weekend afternoon spent on internet, I found this recipe, and decided to try it right away… I defy anyone to tell me that these cupcakes aren’t absolutely gorgeous!!! Well done Heather, they look like gems. I started drooling as I was reading the post, and pretty much couldn’t stop until I baked my own! They were perfect to welcome my new roommate, a sweet little coffee addict.

This was a nice baking session, and the support of my friends made it special… Sabine was cheering me up / feeding me / reading out the recipe, and Ian took half of the pictures of this post… (the nicest ones, needless to say… Check out this talented guy’s website!!). Many thanks to you two, you’re golden!!! 🙂

Cappuccino cupcakes

 

 

CAPPUCCINO CUPCAKES

 

 

Ingredients (for 17 cupcakes):

Cappuccino batter:

  • 2 cups all-purpose flour
  • ¾ cup sugar
  • 2 ½ teaspoons baking powder
  • ½ teaspoon ground cinnamon
  • ½ teaspoon salt
  • 1 cup milk
  • 2 tablespoons instant coffee (or 1 ½ tbsp. espresso powder)
  • ½ cup unsalted butter, melted
  • 1 egg
  • ¾ cup miniature semisweet chocolate chips

Cream cheese filling:

  • 8 oz. cream cheese, softened
  • ¼ cup sugar
  • 1 egg
  • 1 tsp. vanilla

Coconut streusel:

  • ¼ cup + 2 tablespoons all-purpose flour
  • ¼ cup + 2 tablespoons sugar
  • ¼ cup + 2 tablespoons sweetened flaked coconut
  • 2 tablespoons unsalted butter, melted

 

Directions:

  1. Preheat the oven to 180°C/375F and prepare your cupcake tins (grease them or line them with paper cases).
  2. Prepare the streusel by combining all ingredients in a bowl. Blend using a fork or your fingers until it looks like a nice crumble, and set aside.Coconut streusel
  3. Take out 2 more bowls to prepare the cappuccino batter (yes, this recipe will make you use a lot of dishes, and that’s entirely worth it, believe me.). In the first bowl, combine the powders: flour, sugar, baking powder, cinnamon and salt.
  4. In the second bowl, combine the milk with the coffee granules, until completely dissolved. Add the butter, and whisk in the egg.
  5. Stir the coffee mixture into the dry ingredients until just moistened. Fold in the chocolate chips.Cappuccino batter
  6. Fill the prepared muffin cups half-full, and set aside.
  7. Prepare the last part of the cupcake: the cream cheese filling. Beat the cream cheese with the sugar and the egg until smooth and fluffy. You can use a stand mixer for that, but a using a wooden spoon and a bowl will tone these lazy biceps!! Add the vanilla last, mix well, and transfer the mixture into a piping bag (or a zip-top bag with the corner snipped). If the mixture seems really liquid, place in the fridge for 20min so it thickens a bit.
  8. Insert the piping bag into the cappuccino batter and pipe slowly until the batter rises and fills the muffin cups 2/3 full. (You will see on the pictures that my batter was a bit too fluid and did not really stay inside of the cappuccino batter… Still delicious, no worries.)
  9. Spoon generous amounts of streusel on top of the batter, and bake for 13-15min (the streusel should be toasted). Then cover with aluminium foil and bake for 5-7 extra minutes. Check that the cupcakes are done by inserting a toothpick or a knife blade in the centre; it should come out mostly clean. Let cool a few minutes before removing from the pan and transferring to wire racks.

Cappuccino cupcakes

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Cappuccino cupcakesIl y a un mois, je suis tombée au hasard de mes pérégrinations internétiques sur cette recette… Et j’ai eu envie de la tester tout de suite ! J’aurai du mal à croire le premier qui me soutiendra que ces photos ne donnent pas instantanément envie de mordre dans ces cupcakes. Des saveurs simples, mais efficaces, et qui se marient à merveille… Chapeau bas Heather ! J’en ai fait une tournée pour accueuillir ma nouvelle coloc, café addict, et elle les a validés sans hésitation.

Ne vous laissez pas impressionner par la liste d’ingrédients ni par le nombre d’étapes, c’est tout simple, et le résultat final en jette vraiment. Très bon rendu par rapport à l’effort fourni ! En prime, mon ami photographe Ian m’a donné un coup de main et a réalisé quelques-uns des clichés de ce post (idem pour le post suivant)… Merci Ian !! Et un grand merci aussi à Super Sabine pour m’avoir encouragée / nourrie / lu la recette pendant cette session pâtisserie, du bist ein Schatz 😉

Cappuccino cupcakes

 

 

CUPCAKES CAPPUCCINO

 

 

Ingrédients (pour 17 cupcakes) :

Pour la pâte cappuccino:

  • 250 g de farine (2 cups)
  • 150g de sucre (¾ cup)
  • 2 ½ cuillers à café de levure chimique
  • ½ cuiller à café de cannelle
  • ½ cuiller à café de sel
  • 250mL de lait (1 cup)
  • 2 cuillers à soupe de café instantané (ou 1 ½ cuillers à soupe d’expresso en poudre)
  • 115g de beurre fondu (½ cup)
  • 1 oeuf
  • 110g de pépites de chocolat (¾ cup)

Pour le coeur cream cheese:

  • 225g de fromage frais (type Philadelphia ou St Moret) à température ambiante
  • 50g de sucre (¼ cup)
  • 1 oeuf
  • 1 cuiller à café d’extrait de vanille liquide

Pour le streusel coco:

  • 40g de farine (¼ cup + 2 cuillers à soupe)
  • 75g de sucre (¼ cup + 2 cuillers à soupe)
  • 30g de noix de coco rapée (¼ cup + 2 cuillers à soupe)
  • 30g de beurre fondu (2 cuillers à soupe)

 

Préparation :

  1. Préchauffez votre four à 180°C/375F et préparez vos moules à cupcakes : beurrez des moules à muffins ou garnissez-les de caissettes en papier.
  2. Commencez par préparer le streusel : combinez tous les ingrédients dans un saladier à l’aide d’une fourchette, ou du bout des doigts, jusqu’à obtenir une sorte de crumble. Réservez.
  3. Munissez-vous de 2 saladiers supplémentaires pour préparer la pâte cappuccino (eh oui, cette recette va vous faire utiliser la moitié de vos ustensiles… mais elle en vaut largement la peine, croyez-moi !). Dans le 1er saladier, rassemblez les ingrédients secs : farine, sucre, levure chimique, cannelle et sel.
  4. Dans le second saladier, combinez le lait avec le café soluble, jusqu’à ce qu’il soit complètement dissout. Ajoutez le beurre et l’oeuf battu, mélangez bien.
  5. Versez le mélange au café sur les ingrédients secs, et mélangez jusqu’à ce que cela soit tout juste incorporé (un peu comme pour les muffins, ne travaillez pas trop la pâte, arrêtez aussitôt la dernière trace de farine disparue). Rajoutez les pépites de chocolat.
  6. Remplissez les caissettes à cupcakes (ou les moules à muffins beurrés) avec cette pâte jusqu’à mi-hauteur. Réservez de côté, et attelez-vous à la préparation de la dernière étape, le coeur au cream cheese.Cappuccino cupcakes
  7. Rassemblez le fromage frais, le sucre et l’oeuf dans un saladier, et battez jusqu’à ce que le mélange soit lisse et léger. Vous pouvez utiliser un robot muni d’une pale pour cette étape, ou bien simplement une cuiller en bois et vos biceps de Wonderwoman. (ou de Superman. Pas de sexisme en cuisine.) Ajoutez la vanille en dernier, mélangez bien, et transférez dans une poche à douille (ou un sac de congélation dont vous couperez un angle). Si le mélange vous semble trop liquide, placez la poche à douille au réfrigérateur une vingtaine de minute pour qu’il épaississe un petit peu.
  8. Insérez la pointe de la poche à douille dans la pâte au cappuccino et pressez doucement pour remplir le centre du cupcake du mélange au cream cheese. Le niveau de la pâte devrait monter jusqu’à remplir les moules aux 2/3. (Vous verrez sur la photo que mon mélange cream cheese était plutôt liquide et pas très coopératif pour rester au centre du cupcake… Pas grave.)
  9. Recouvrez généreusement de streusel et enfournez pour 13-15min (le streusel doit dorer). Recouvrez ensuite d’une feuille de papier aluminium et ré-enfournez pour 5-7min supplémentaires. Vérifiez que les cupcakes sont cuits en insérant un cure-dents ou la lame d’un couteau au centre du cupcake, il doit ressortir sec ou à peine humide. Laissez refroidir quelques minutes avant de démouler les cupcakes et de les transférer sur une grille.Cappuccino cupcakesCappuccino cupcakes

Tarte aux Pommes

Apple pieDepuis le mariage de mes parents un jour d’hiver dans les 70’s, ma mère prépare une tarte pour le dessert tous les dimanches. Je me souviens de samedis soirs passés à la regarder préparer la pâte avant qu’elle aille se coucher, et à quel point j’aimais l’odeur du beurre frais qu’elle sable dans la farine. Grâce à notre jardin de taille conséquente, notre approvisionnement en fruits frais divers est assuré depuis plusieurs décennies, et la tarte dominicale varie majoritairement en fonction des saisons. Pommes, rhubarbe, groseilles, cerises et mirabelles quand les corbeaux daignent nous en laisser, ou bien citron ou fromage blanc quand les réserves de fruits diminuent en hiver… Les tartes de ma mère sont tellement savoureuses qu’elles ont fait sa réputation, et qu’il ne viendrait à personne l’idée de se plaindre d’en manger deux dimanches consécutifs. C’est plutôt une franche aubaine !

Voilà donc mon tour de vous confier une recette de ma famille, la fameuse tarte aux pommes de maman Hélène, qui la tient de mamie Odette, qui la tient de mémé Suzanne, et ainsi de suite depuis des temps immémoriaux. C’est un dessert rustique, pas forcément sexy ou raffiné, qui ne requiert aucune technique de ninja ou ingrédient sophistiqué, mais il a toujours été fait avec beaucoup d’amour… Ce qui lui donne une saveur sans pareille. J’ai tenté de faire honneur à cette part mon héritage tant bien que mal, mais le chemin sera long avant que ma tarte ne soit au niveau de celle de mamma… Cela dit, de l’avis général de mes colocataires, le résultat valait de détour. Donc hop, on retrousse ses manches ! 🙂

 

 

 

TARTE AUX POMMES D’HÉLÈNE

 

 

Ingrédients :

Pour la pâte brisée (quantités pour deux tartes… la moitié restante se congèle très bien):

  • 500g de farine
  • 1 jaune d’oeuf battu dans un verre d’eau
  • 250g de beurre MOU, coupé en dés
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de sucre

Pour la garniture :

  • 5 à 7 pommes (selon la taille de votre moule)
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 1/3 à ½ verre de sucre (environ 5 cuillers à soupe, ajustez selon l’acidité de vos pommes)
  • 250mL de crème fraiche (ma mama utilise de la crème épaisse)

 

Préparation :

  1. Dans un grand saladier, mélangez la farine avec le sel et le sucre. Du bout des doigts, sablez le beurre mou avec la farine.
  2. Une fois que le mélange a un aspect sablonneux, faites un puits au centre, et versez le jaune d’oeuf battu dans l’eau. Mélangez à la fourchette. Formez une boule à la main en pétrissant le moins possible, farinez légèrement, et laissez reposer 1h.
  3. Préchauffez le four à 210°C (410F). Séparez la boule de pâte en deux, congelez-en une moitié (vous penserez à moi à votre prochaine quiche Lorraine), et transférez la seconde moitié sur votre plan de travail fariné. Étalez la pâte au rouleau,  garnissez-en un moule à tarte huilé, et piquez le fond à l’aide d’une fourchette.
  4. Pelez les pommes, coupez-les en 4, épépinez-les, et disposez-les sur le fond de tarte. La méthode de mama Hélène étant d’arranger chaque quartier la face interne sur le fond de tarte, et d’en strier l’extérieur avec la lame d’un couteau.
  5. Enfournez pour 20min.
  6. Fouettez les 2 jaunes d’oeufs avec la crème et le sucre. Sortez la tarte du four, versez la crème aux oeufs sur les pommes, et ré-enfournez pour 20min supplémentaires. Laissez refroidir avant de démouler… et régalez-vous !

Note : les temps de cuisson sont parfaits pour un four qui chauffe de façon homogène (avec des résistances au-dessus et en-dessous). Dans un four peu puissant qui n’a qu’une résistance sur le dessus, il vaut mieux précuire le fond de tarte à blanc une dizaine de minutes (recouvrez la pâte de papier sulfurisé et versez-y suffisamment de riz, lentilles ou autre légumes secs pour recouvrir la surface).Apple pie

.

.

.

.

.

.

.

*** THE ENGLISH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Since my parents’ wedding in the 70’s, my mom has been baking a pie for lunch every single Sunday. I remember watching her every Saturday evening preparing the dough quickly before going to bed, and how much I loved the smell of the butter she was mixing into the flour. We had lots of fruits in the garden, so she would bake her pies with seasonal fresh fruits, and freeze the excess for the winter pies. Lemon curd and cottage cheese pies were also quite popular in winter… But the star of mama’s pies, the one that all my friends know her for, is the simple, basic, and luscious apple pie. Nothing complicated or sophisticated, no heavy custard or streusel, just tasty fruits, a dash of cream, and lots of love.

Yes, today it’s finally my time to give you one of my family recipes, Hélène’s apple pie, who learnt it from grandma Odette, who learnt it from granny Suzanne, and so on! I tried my best to honour it, but it will be hard to top my mom’s specialty… Even though my roommates were really pleased with the result! I’ll keep on trying until I nail it 🙂

 

 

 

HELENE’S APPLE PIE

 

 

Ingredients:

Pie crust (quantity for 2 pies):

  • 4 cups all-purpose flour (1lb – 500g)
  • 2 sticks unsalted butter, softened (250g)
  • 1 egg yolk, beaten in 1 small glass of water
  • 1 pinch salt
  • 1 pinch sugar

Filling:

  • 5 to 7 apples (depending on the size of your pan)
  • 2 egg yolks
  • 5 tablespoons sugar (1/3 to ½ of a small glass, depending on how tangy your apples are)
  • 1 cup heavy cream (250mL, my mom uses “crème fraîche”, a thick cream)

 

Directions:

  1. In a large bowl, sift together flour, sugar and salt. Add the butter in little pieces, and blend it into the flour using your fingertips.
  2. When the mixture has a sandy aspect, make a well in the center and pour the glass of water with beaten yolk. Mix with a fork until just combined. Form a ball using your hands, squeezing it as little as possible. Dust with flour, and let it rest for 1h.
  3. Preheat the oven to 410F (210°C). Split the dough in half, freeze one half (you’ll use it sooner than you think!), and transfer the second half onto a lightly floured surface. Roll out the dough, lay it into a greased tart pan, and trim the excess with a knife. Poke the bottom of the pie crust with fork tines, and leave aside.Apple pie
  4. Peel and core the apples, cut them in 4, and place them inner face down onto the pie crust. With a sharp knife, slightly cut the outer surface of the apple quarters in a simple pattern, and bake for 20min.
  5. In a bowl, beat the egg yolks with the cream and sugar. Take the pie out of the oven, pour the egg cream over the apples, and bake for 20 more minutes. Let cool completely before removing from the pan and serving.Apple pie

Note : the cooking time works well for my mother’s oven, which has two heating elements (top AND bottom). If your oven only has a broiler in the upper part, the pie crust might not be cooked through, so you might want to pre-bake it before adding the apples. Place a piece of parchment paper over the raw pie crust, cover with baking weights (or rice or dry beans, lentils, etc), and bake for 5-10min.

West Coast Nostalgia…

I know, I know, muffinmaniac is a cooking blog. But I have warned you in the introduction post: I also happen to have tons of travel pictures, and I have just realized that I haven’t posted a single one of them yet…

Traveling has been such a big part of my life for the past years that I am bitterly missing it, now that I am more or less stuck here. But I keep on daydreaming about leaving again, discovering new places, filling my eyes with the beauty of the world… I try to keep my belongings to a minimum, so when the time will come, I’ll fit my life in a suitcase, and bugger off.

While I’m yearning for some adventure, let’s go through the pictures, and remember what the Californian’s sun felt like on my skin…

San FranciscoGolden Gate BridgeJapanese Tea Garden, San FranciscoPoint Lobos State ParkCA Road 1Morro BaySanta BarbaraMalibu Surfrider BeachDown to the South...Venice Beach, Los AngelesLong Beach, Los AngelesGrand CanyonBig Sur

 

And yes, indeed, the Grand Canyon isn’t in California. But I love this picture.

No worries folks, the next post will be about baking again… I have a kick-ass recipe from my mama to show you 😉

Apple and Peanut butter Blondie

Apple PB cakeIn wintertime, if you want to buy local products, there isn’t much choice when it comes to fruits. Apples, apples, and… apples. After having turned them into apple sauce (with rum and vanilla) and muffins (with cinnamon) for the past 3 months, I was desperately looking for some change!

I have found this recipe on Eggton blog, and it looked gorgeous. That seemed like a very good occasion to finish the PB jar remaining in my pantry (which I really need to empty on something else than Nutella sandwiches) and soothe my old US nostalgia where apples+PB was a very common snack… And this is also perfect to finish my butterscotch chips that had remained untouched since the caramel bottom cupcakes experience!

The recipe was delicious, it didn’t need any edition… I have simply adapted the quantities to fit my 19x26cm pan (7x10in), and discarded the PB chips. Many thanks Katherine, that was lovely!!! 🙂 I brought it to a photography trip with my ex-roommies, where we froze for hours in the middle of some Welsh castle’s ruins (quite useless for me, as the battery of my camera died after 20min)… a well-deserved reward!

 

 

 

APPLE AND PEANUT BUTTER BLONDIE

 

 

Ingredients:

  • 2 ¾ cups flour
  • 1 teaspoon salt
  • 1 teaspoon cinnamon
  • 1 teaspoon baking soda
  • 1 cup vegetable oil
  • 1 ¾ cups sugar
  • 3 eggs
  • 2 tablespoons peanut butter
  • 1 teaspoon vanilla extract
  • 4 apples, peeled and sliced
  • ½ cup butterscotch chips (or peanut butter chips)

Directions:

  1. Preheat your oven to 350F/180°C. Grease a 8x10in (20x23cm) pan and dust with flour.
  2. Sift together flour, salt, cinnamon and baking soda in a bowl. Set aside.
  3. If you have a standing mixer, now is the perfect time to use it and make your life easy. If your kitchen is rather simple, like mine, be ready for a little workout! Lucky you. In a large bowl, cream together the oil and the sugar (4min with a mixer… A bit more manually!).
  4. Add the eggs one at a time and beat another minute or so, until you get a creamy mixture, that almost looks like homemade mayo.
  5. Beat in the peanut butter until combined.
  6. Stop the electric mixer, grab a wooden spoon, and let’s get serious here… it’s time to stir in the dry ingredients! Don’t be surprised if you get a very thick batter.
  7. Stir in the vanilla and butterscotch or PB chips. Add the sliced apples (at this stage, you should be furiously fighting with this batter that looks like homemade glue, but it’s all fine… Relax, be patient, the result is worth the struggle).
  8. Scrape the batter into the prepared pan, even out the surface with a rubber spatula, and bake for 1 hour or so. The top of the cake should be brown, and a knife blade inserted in the center should come out clean.

Note: don’t slice the cake in advance. It will keep well up to 3 days, stored in the fridge in an airtight container. Apple PB cake

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

En hiver, si on veut tenter d’acheter des produits locaux, le choix est maigre en ce qui concerne les fruits. Des pommes, des pommes, et des pommes. Autant dire qu’il faut redoubler d’imagination pour les accomoder et ne pas s’en lasser !! Après une demi-douzaine de marmites de compote (au rhum et à la vanille) et des fournées de muffins (à la cannelle), j’ai pensé à une autre association… Le beurre de cacahuètes !

Aux USA, c’est assez courant de tartiner des quartiers de pommes de peanut butter en guise de goûter, donc il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas dans un gâteau. Ça tombe bien, il me reste un pot de beurre de cacahuètes à finir depuis la recette des Rocky roads, et je tente d’arrêter d’en mettre sur mes tartines de Nutella (difficile sevrage…). Un sachet de pépites de caramel s’ennuie lui aussi dans un coin de mon frigo depuis que je l’ai entammé pour des cupcakes, ça semble une occasion parfaite de le finir et d’apporter un petit plus à ce dessert.

J’ai décidé de partir sur une base de gâteau riche, dense et réconfortant, en adaptant les quantités de cette recette à mon moule. Merci mille fois, Katherine !!! J’ai ramené ce gâteau à une expédition photo avec mes ex-colocs où on a passé des heures complètement gelés au milieu des ruines d’un château Gallois. D’autant plus inutile pour moi que j’avais oublié de recharger la batterie de mon appareil… Autant dire que le goûter a été le bienvenu !!!!

A votre tour 😉

 

 

 

GÂTEAU AUX POMMES ET BEURRE DE CACAHUÈTES

 

 

Ingrédients :

  • 325g de farine (2 ¾ cups)
  • 1 cuiller à café de sel
  • 1 cuiller à café de cannelle
  • 1 cuiller à café de bicarbonate de soude (remplacez par de la levure chimique si vous n’en avez pas)
  • 250mL d’huile neutre (1 cup, colza, tournesol, etc)
  • 325g de sucre (1 ¾ cups)
  • 3 oeufs
  • 2 cuillers à soupe de beurre de cacahuètes
  • 1 cuiller à café d’extrait de vanille liquide (ou 1 sachet de sucre vanillé si vous n’en avez pas)
  • 4 pommes, pelées et coupées en lamelles
  • 75g de pépites de caramel (½ cup, prenez des pépites de chocolat blanc si vous ne trouvez pas celles de caramel, c’est très bon aussi !)

Préparation :

  1. Préchauffez votre four à 180°C. Beurrez et farinez un moule rectangulaire de 20x23cm environ (prenez ce que vous avez sous la main, un plat à gratin ou un moule à manqué de contenant équivalente iront très bien aussi).
  2. Rassemblez la farine, le sel, la cannelle et le bicarbonate de soude dans un petit saladier. Réservez.
  3. Dans un saladier à part, battez le sucre avec l’huile pendant plusieurs minutes, jusqu’à obtenir un mélange crémeux. Vous pouvez vous simplifier la vie en utilisant un robot ménager muni d’une pale, mais c’est tricher 🙂
  4. Ajoutez les oeufs un par un en continuant de battre. Le mélange devrait avoir une consistence proche d’une mayonnaise maison.
  5. Incorporez le beurre de cacahuètes.
  6. Arrêtez le batteur si vous en utilisiez un, munissez-vous d’une cuiller en bois et préparez vos muscles : il est temps d’ajouter les ingrédients secs. Allez-y par petites quantités et mélangez bien jusqu’à ce que tout soit bien incorporé. Vous allez obtenir une pâte TRÈS épaisse.
  7. Rajoutez la vanille liquide et les pépites de caramel (ou de chocolat blanc). Ajoutez les lamelles de pomme, c’est-à-dire battez-vous avec la pâte et tentez tant bien que mal d’y faire disparaître les pommes.
  8. Tranférez le mélange dans le moule préparé, égalisez la surface à l’aide d’une spatule, et enfoncez les pommes qui dépassent un peu trop de la pâte. Enfournez pour 1h environ : le dessus du gâteau doit être brun-doré, et une lame de couteau insérée au centre doit en ressortir à peine humide. Laissez le gâteau refroidir avant de le découper et de servir avec une boule de glace vanille, ou une bonne cuiller de crème fraîche.Apple PB cake

Note : ne découpez pas à l’avance tout le gâteau. Il se conserve très bien 2 à 3 jours au réfrigérateur dans un récipient hermétique. Apple PB cake