Moëlleux à l’Orange

Orange fondantsFour ingredients. Gluten-free. Fat-free. Nasty-things-free. Just incredibly moist and flavourful little beauties.

Who needs more convincing?

I recently tried these fondants in my favourite coffee place (I already told you about this one here)… and loved them so much that I went to the kitchen and asked the chef for the recipe!! It’s the first time I actually had the guts to do it, and with a broad smile, this amazing woman wrote down her recipe for me on a piece of paper. Man, I was like a kid on Christmas morning, ecstatic and jumping everywhere!!!

Needless to say, I tried them as soon as I could get oranges and crème fraîche. And I highly recommend you to do so!!! 🙂

 

 

 

ORANGE FONDANTS

 

 

Ingredients (for about 10 fondants):

  • 250 g caster sugar (1 ¼ cups)
  • 6 eggs
  • 230 g ground almonds (~2 cups)
  • 1 orange (organic if possible, as we will use the skin)
  • Decoration (optional): crème fraîche + 1 orange

Method:

  1. Boil the WHOLE orange in water for 1h. Keep an eye on it to make sure that the orange stays mostly covered with water, add boiling water to the pan once or twice if the level gets too low. When the orange is done, drain the water.
  2. Preheat the oven to 160°C / 320F. Grease muffin pans, or line with paper cups (or use silicone ones, MUCH easier!!).
  3. Cut the WHOLE orange in rough quarters, transfer into a food processor and blend until pureed. Yes, yes, even the skin, even the tough white stuff inside, blend it all!
  4. Transfer into a bowl, add the sugar.
  5. Add the eggs one by one (beating well after each addition) and the ground almonds in small batches, alternatively. (The chef that gave me the recipe mentioned that on busy days, you can simply add all the ingredients into the blender after having pureed the orange!… Saves time and dishes!)
  6. Pour into the prepared muffin pans, and bake until the muffins are golden brown and firm / springy to touch (it took about 35 min in my oven, but start checking with a toothpick after 20-25 min).
  7. Let cool for 5 min in the pan, before transferring onto a cooling rack (be delicate, these are a bit fragile, and definitely sticky!). To nicely balance the sweetness of the cakes, serve with a dollop of crème fraîche (or sour cream) and slices of fresh orange.

Note #1: instead of doing little fondants, you can cook the batter in a single pan and get a nice moist cake… Simply adjust the baking time!

Note #2: I haven’t posted this recipe yet, but my dad’s favourite cake is very similar to this one: eggs, sugar, ground almonds, and boiled orange… and clementines!

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Vous devez absolument tenter cette recette. Oui, vous lisez bien, absolument !

C’est parfumé, moëlleux à souhait, pas un gramme de matière grasse, sans gluten, sans cochonneries. Quatre ingrédients en tout et pour tout.

J’ai goûté ces fondants dans mon café préféré (celui dont je vous avais parlé ici)… et j’ai tellement aimé que j’ai du me retenir d’en acheter 5 de plus, et que pour une fois, j’ai eu le courage d’aller en cuisine demander sa recette à la chef. Eh oui, carrément !!! Et magie, l’adorable madame m’a griffoné sa recette sur un bout de papier, avec un grand sourire… On était toutes les deux comme des gamines à sautiller de joie !

Franchement, dès que vous pourrez mettre la main sur des oranges, un pot de crème fraîche et de la poudre d’amandes, prévoyez une petite session pâtisserie !

 

 

 

MOËLLEUX À L’ORANGE

 

 

Ingrédients :

  • 250 g de sucre
  • 6 oeufs
  • 230 g de poudre d’amandes
  • 1 orange (non traitée si possible, on va utiliser la peau)
  • Décoration (facultatif) : crème fraîche + 1 orange

Préparation :

  1. Mettez l’orange ENTIÈRE à bouillir pendant 1h dans une casserole remplie d’eau. Surveillez et rajoutez de l’eau bouillante de temps à autres si le niveau devient trop bas et que l’orange est découverte. Arrêtez au bout d’1h et videz l’eau.
  2. Préchauffez votre four à 160°C / 320F. Beurrez et farinez vos moules à muffins s’ils ne sont pas en silicone, ou garnissez-les de caissettes en papier.
  3. Coupez l’orange ENTIÈRE en quelques gros quartiers, transférez dans un mixer, et réduisez en purée. Oui oui, même la peau et les trucs blancs à l’intérieur. L’orange ENTIÈRE on a dit !
  4. Transvasez dans un saladier, et ajoutez le sucre.
  5. Incorporez les oeufs un par un (battez bien après chaque ajout) et la poudre d’amandes, alternativement. (La chef qui m’a donné sa recette a aussi admis que les jours où elle est pressée, elle ajoute simplement tous les ingrédients dans le mixer après avoir réduit l’orange en purée. Ça économise du temps et de la vaisselle !)
  6. Remplissez vos moules à muffins et enfournez jusqu’à ce que les moëlleux soient dorés et fermes (ils doivent “rebondir” sous votre doigt si vous tapotez le dessus). Cela a pris à peu près 35 min dans mon four, mais commencez à vérifier la cuisson au bout de 20-25 min à l’aide d’un cure-dents ou d’une lame de couteau.
  7. Laissez refroidir dans les moules 5 min avant de les transférer sur une grille (attention, ils sont fragiles et collants). Pour contrebalancer le côté très sucré des moëlleux, servez avec une belle cuiller de crème fraîche et un quartier d’orange.

Note #1 : au lieu de vous limiter à des fondants individuels, n’hésitez pas à cuire la pâte dans un moule unique (pensez juste à ajuster le temps de cuisson), cette recette est facilement adaptable.

Note #2 : je n’ai pas encore posté la recette, mais un des gâteaux préférés de mon papa est très similaire : des oeufs, du sucre, de la poudre d’amandes… et de la purée de clémentines ! Gardez l’idée 😉Orange fondants

Lemon and Rose Polenta Cake

Lemon rose polenta cakeThe idea to make this cake came after I had tea in my usual coffee shop. It’s 45 min away from my apartment, but I gladly walk it almost every weekend. I love this place for many reasons: they have genmaicha tea (which is my favorite, and quite difficult to find), and their cake display is some sort of a competition between flavour and prettiness. Their cakes are truly delicious, original (you won’t find any simple chocolate muffin here, it’s not fancy enough, and rose certainly isn’t the most original ingredient in this place!), and I love their attention to detail: the presentation of the cakes is nice enough to be published in food magazines, and makes you hungry instantly.

Since I have started coming to this place (and even though I have tried a LOT of their treats), I have been craving this particular lemon cake. Rich and moist, subtle rose flavor and hidden raspberries… A nice example of decadent yet classy comfort food! After a long search on the internet, I couldn’t find any recipe for anything close to this cake. I decided to try to make my own, starting from a classing polenta cake base (the one from the shop is labeled as gluten-free, and I could taste the polenta and ground almonds), and adding some flavours and icing. I even managed to find dried rose petals in a “fine food store”, among the jars of thyme, cinnamon, cloves, etc. and got them for 10p. Another option is to ask your local florist for a handful of fresh petals (you don’t need to actually buy a bunch of roses for this). The icing and decoration are optional, but I wanted my cake to be as beautiful as the one from the shop, the kind of dessert that makes you drool by the simple sight of it… Your turn!

 

 

 

LEMON & ROSE POLENTA CAKE

 

 

Ingredients:

  • 1 cup sugar (200g)
  • 1 ½ cups almond meal (200g)
  • 2/3 cup cornmeal / polenta (100g)
  • 1 ½ teaspoon baking powder
  • 1 pinch of salt
  • ¾ cup butter, softened (1 ½ sticks – 200g)
  • 3 eggs
  • 3 lemons freshly grated zest
  • 1 teaspoon rose extract
  • Optional: a handful of raspberries

For the syrup:

  • 3 lemons freshly squeezed juice
  • 1 cup icing / confectioner’s sugar (110g)

For the icing (you’ll have leftovers):

  • 8oz cream cheese, softened (225g)
  • ¼ cup butter, softened (½ stick – 50g)
  • ¾ cup icing / confectioner’s sugar (85g)
  • 1 to 2 teaspoons rose extract

 Directions:

  1. Preheat your oven to 350F/180°C. Grease the bottom and the sides of a 20cm/8in spring-form pan, dust with flour. You can also use a rectangular pan, or 2 medium loaf pans if you prefer.
  2. Mix together the almond meal, polenta, lemon zest, baking powder and salt, set aside.
  3. In a large bowl, cream the butter with sugar until pale and fluffy. I did it by hand using a wooden spoon, but feel free to use a stand mixer fitted with a paddle attachment instead.
  4. Add the first egg into the butter-sugar mixture, and beat well. Add a little of the almond-polenta mixture, mix well, and keep on adding the eggs and dry ingredients alternatively until everything is well combined. You should get a very thick batter.
  5. Spoon the batter into the prepared pan, add optional raspberries, and cook for about 40min. You can ensure that the cake is done by inserting a knife blade in the center, it should come out clean (and the edges of the cake will have begun to shrink away from the sides of the pan). Let cool completely before removing from the pan and transferring onto the serving plate.Lemon rose polenta cake
  6. In the meantime, prepare the syrup. Boil the lemon juice with the icing sugar in a small saucepan, then lower the heat and let it reduce for a couple of minutes. Using a fork, poke holes all over the surface of the cake, and slowly spoon the warm syrup all over the cake. Proceed little by little, allowing the cake to absorb it all, and make sure that the edges also get their share of syrup.
  7. Let the cake aside for a couple of minutes and prepare the icing. Beat the softened butter and cream cheese in a bowl (by hand with a wooden spoon, or using a stand mixer on low speed fitted with paddle attachment). Add the icing sugar and mix well, until smooth. Finally add the rose extract (start with 1 teaspoon and taste it, I thought it could use an extra teaspoon). Refrigerate so it can thicken a bit, and spread this icing over the cake. You can also spoon it into a piping bag and get creative! Decorate with lemon zest and rose petals.Lemon rose polenta cake

Note: This cake will keep well in the fridge for a couple of days, in an airtight container.

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

L’idée de ce cake m’est venue il y a quelques semaines, après un passage à mon café préféré. Il est à 45min de marche de mon appartement, mais je fais le trajet avec plaisir quasiment chaque weekend. J’adore cet endroit pour plusieurs raisons : on y trouve du thé genmaïcha (qui est un de mes préférés, mais pas simple à trouver), et leur étalage de desserts est une sorte de compétition entre plaisir des yeux et des papilles. Tous leurs gâteaux sont franchement délicieux, originaux (vous ne trouverez pas de bête muffin au chocolat ici, pas assez élaboré… Et la rose est loin d’être leur ingrédient le plus original !), et j’aime leur souci du détail. Qu’il s’agisse de financiers matcha ou de cake banane-tonka, la présentation est toujours impeccable et pourrait figurer dans n’importe quel magazine… Sans parler du fait qu’elle vous donne instantanément envie de tout goûter.

Depuis que je passe un dimanche sur deux dans cette boutique (et bien que j’aie goûté une sacrée quantité de leurs gâteaux), je suis devenue fan de ce cake au citron, riche et moelleux, du parfum de rose subtil et des quelques framboises cachées qu’on découvre par surprise en mordant dedans. Trouver une recette pour ce cake s’est révélé plus compliqué que prévu, et après quelques heures de recherche internet complètement infructueuses, j’ai décidé de bidouiller ma propre recette. Je suis partie sur une base de cake polenta – amandes (celui du café mentionnait « sans gluten », et ces deux ingrédients étaient facilement identifiables), en rajoutant le citron, la rose, et un glaçage. J’ai même réussi à trouver des pétales de rose séchés dans une épicerie, entre deux jarres de thym et de clous de girofle, que j’ai eus pour quelques centimes. J’avais en tête deux autres options si je n’en trouvais pas : les pétales de roses sucrés cristallisés que je trouvais en France chez le fleuriste, ou bien une poignée de pétales de rose frais (oui, c’est comestible, demandez à votre fleuriste, normalement vous n’aurez pas à acheter une botte de roses pour cela !). Le glaçage et la déco sont évidemment facultatifs, ne vous embêtez pas si vous préférez une version plus simple et plus rapide, mais j’avais vraiment envie de passer un peu de temps et d’obtenir un résultat qui donne autant l’eau à la bouche que celui que je commandais dans ce café… L’appétit vient d’abord avec les yeux !

 

 

 

GÂTEAU AU CITRON ET À LA ROSE

 

 

Ingrédients :

  • 200g de beurre
  • 200g de sucre
  • 200g de poudre d’amande
  • 100g de polenta
  • 1 pincée de sel
  • 1 ½ cuillers à café de levure chimique (¾ d’un sachet)
  • 3 oeufs
  • Zestes de 3 citrons
  • 1 cuiller à café d’eau de rose
  • Facultatif : une poignée de framboises

Pour le sirop :

  • Jus de 3 citrons
  • 110g de sucre glace

Pour le glaçage:

  • 175g de fromage frais (type St Moret ou Philadelphia)
  • 30 g de beurre mou
  • 70g de sucre glace
  • 1 à 2 cuillers à café d’eau de rose

Préparation :

  1. Préchauffez votre four à 180°C. Beurrez et farinez un moule à manqué. Vous pouvez aussi utiliser un plat rectangulaire ou deux moules à cake moyens avec cette quantité, c’est à votre convenance !
  2. Mélangez la poudre d’amandes avec la polenta, le sel, la levure et les zestes de citron. Réservez.
  3. Munissez-vous d’une cuiller en bois et crémez (battez) le beurre mou avec le sucre dans un grand saladier, jusqu’à obtenir un mélange pâle et aéré. Vous pouvez vous faciliter la tâche en utilisant un robot muni d’une pale, mais c’est tricher.
  4. Ajoutez un premier œuf au mélange, et battez bien. Ajoutez une partie du mélange polenta-amandes, assurez vous que tout soit bien incorporé. Continuez de la même façon en ajoutant alternativement le reste des œufs et ingrédients secs jusqu’à obtenir une pâte homogène (c’est normal si elle est très épaisse, rassurez-vous).
  5. Déposez cette pâte dans le moule beurré, répartissez les framboises si vous en utilisez, et enfournez pour 40min environ. Vérifiez que votre gâteau est correctement cuit en insérant une lame de couteau au centre : elle doit ressortir sèche (un bon repère visuel est que les bords du gâteau auront commencé à se rétracter et se décoller des parois du moule). Laissez refroidir avant de démouler sur le plat de service.Lemon rose polenta cake
  6. Pendant que le gâteau refroidit, préparez le sirop. Dans une petite casserole, faites fondre le sucre glace dans le jus de citron. Laissez le mélange frémir quelques minutes, jusqu’à ce qu’il réduise un peu et devienne sirupeux.
  7. Une fois le gâteau démoulé, munissez-vous d’une fourchette et percez-en toute la surface. Versez petit à petit la totalité du sirop, en laissant le gâteau l’absorber au fur et à mesure, sans oublier les bords.
  8. Pendant que le cake absorbe le sirop, préparez le glaçage. Dans un saladier, battez le beurre mou et le fromage frais avec une cuiller en bois jusqu’à obtenir un mélange crémeux et homogène (là encore, vous pouvez utiliser un robot muni d’une pale si vous le souhaitez). Ajoutez le sucre glace et continuez à battre jusqu’à ce qu’il soit complètement incorporé. Enfin, rajoutez l’extrait de rose (commencez par une cuiller à café, mais j’ai trouvé que le parfum était suffisamment léger pour nécessiter une seconde cuiller). Glacez le gâteau (vous pouvez éventuellement réfrigérer le mélange une vingtaine de minutes au préalable pour qu’il épaississe un peu), décorez avec des zestes de citron et des pétales de rose, et admirez le résultat !Lemon rose polenta cake

Note : ce gâteau se conservera très bien au frais 1 ou 2 jours dans une boîte hermétique.

Pâte de Pralin

PralinVous aussi vous raffolez de la pâte de pralin ? Vous aussi vous finissez les restes de brioche un peu sèche ou de gâteau au yaourt en les recouvrant de pâte de pralin ? Vous aussi vous seriez quasiment prêts à remplacer le Nutella sur les tartines du matin par de la pâte de pralin ? Vous non plus, vous ne le faites pas car vous avez une attaque à chaque fois que vous voyez le prix d’un pot de pâte de pralin ?

Alors nous avons des points communs !

Bonne nouvelle : c’est super facile à faire soi-même, et pour un dixième du prix qui vous a fait vous étouffer la dernière fois que vous en avez trouvé en magasin. Il vous faut des amandes, des noisettes, du sucre, une poêle, et un bon mixer. Rien de plus !! C’est-y-pas magique ?

Vous allez voir, c’est vraiment simple, et vos petits déjeuners vont prendre une autre dimension, sans parler des gâteaux de dingue que vous allez pouvoir réaliser (entre autres des bûches de Noël et gâteaux roulés, le fourrage de macarons et de Paris-Brest, et notamment le Trianon, cf ma recette un peu revisitée dans le post précédent). C’est parti, à vos mixers !!

 

 

 

PÂTE DE PRALIN

 

 

Ingrédients :

  • 250g d’amandes et de noisettes (dans les proportions de votre choix, je fais simplement 50/50)
  • 200g de sucre

Préparation : 

  1. Dans une poêle, faites fondre le sucre à feu moyen, SANS LE TOUCHER ! Si vous le remuez, il va cristalliser au lieu de fondre correctement, et tout sera à recommencer.
  2. Quand des bulles apparaissent dans le sucre qui a une consistence de sirop épais (mais pas encore une couleur de caramel), ajoutez les amandes et noisettes, et mélangez. Le sucre va cristalliser d’un coup, mais pas de panique, continuez à mélanger à feu moyen, jusqu’à ce que le sucre re-fonde et se transforme en caramel. Cela va prendre plusieurs minutes.Pralin
  3. Une fois les amandes et noisettes bien enrobées de caramel, retirez du feu, et versez sur un tapis siliconé resistant à la chaleur (ou une plaque recouverte de papier sulfurisé). Laissez refroidir complètement.Pralin
  4. Cassez la plaque d’amandes au caramel en morceaux, transférez dans un mixer, et mixez par pulsions successives. Tout comme pour la recette du beurre d’amandes que j’avais donnée il y a quelques mois, un seul mot d’ordre: mixez. Mixez. Mixez encore. Votre préparation va passer par plusieurs formes : d’abord une poudre, puis des paquets sableux humides (arrêtez le mixer plusieurs fois pour décoller les agglomérats des parois), puis une grosse boule de pâte épaisse accrochée aux lames, et enfin la pâte de pralin crémeuse tant attendue. Un seul mot d’ordre : arrêtez régulièrement votre robot pour ne pas surchauffer et endommager le moteur.

Note #1 : Même en mixant plusieurs minutes supplémentaires, il est possible que la pâte de pralin ne soit pas totalement lisse et que vous sentiez quelques petits morceaux d’amandes sous la dent… Ce qui fait tout son charme !

Note #2 : si votre recette spécifie que vous devez utiliser de la poudre de pralin, suivez les trois premières étapes, et il vous suffit d’arrêter de mixer dès que vous obtenez une poudre, avant qu’elle ne s’agglomère en paquets huileux.

.

.

.

.

.

.

.

*** THE ENGLISH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

PralinIf there is one thing you need to update about your breakfast, it’s what you spread on your toasts. And if you think Nutella is good, you really need to try this French specialty: the praline paste. You can find it online and choke in front of the absolutely indecent prices… or make your own! Nothing complicated: coat nuts in caramel and have a date with your food processor. How easy is that?

The other good point is that you’ll be able to do plenty of fancy French desserts with this base: the filling for Paris-Brest, the crunchy layer for Trianon (see previous post), Christmas rolled sponge cake, etc. But really, it’s sheer bliss on its own: just spread it on top of a slice of pound cake, and enjoy. You will end up scraping it out of the jar with your fingers.

 

 

 

PRALIN PASTE

 

 

Ingredients:

  • 1 ¾ cups – 8.8oz (250g) of almonds and hazelnuts (in the proportions you want, I simply do 50/50)
  • 1 cup (200g) sugar

Directions:

  1. Melt the sugar in a pan over medium heat, WITHOUT TOUCHING IT. Really, refrain yourself from stirring, or it will crystallize and you’ll end up with a white disaster to scrape off the bottom of your pan.
  2. Once the sugar has melted and bubbles start to appear in this thick syrup (which doesn’t have the color of a caramel yet), stir in the nuts. The sugar will suddenly crystallize, but no worries, just keep on stirring patiently over medium heat. After a couple of minutes, it will melt again and turn into caramel.
  3. Once the nuts well coated in golden brown caramel, remove from the heat and transfer onto a tray lined with parchment paper (or a heat-resistant silicone sheet, if you have one). Let cool completely.
  4. Break the caramelized nuts in smaller parcels so it can fit into your processor, and blend. Blend. Blend. Blend. Just like the almond butter recipe I gave a few months ago, all you will have to do is blend until you get your precious smooth and creamy praline paste. The preparation will go through several shapes: sand, lumps of moist sand (stop the processor regularly and scrape it off the edges of the bowl so the blades remain covered with nuts), a big sticky ball of doughey paste, and finally the smooth paste you expect. One important thing to remember: you need to stop the food processor very often, as you don’t want to damage the engine. Take your time!Pralin

Note: If your recipe asks for « pralin powder », follow the three first steps of this recipe, and simply stop blending when you reach the powder stage, before it turns into moist sandy clumps.Pralin

Tarte Framboise Yaourt

Tarte framboise yaourtJ’ai découvert cette recette de tarte au yaourt il y a quelques années, un jour ou je voulais un dessert moins riche que la traditionnelle tarte au fromage blanc (typique dans ma région), mais plus gourmand qu’une simple tarte aux fruits. Et je dois avouer que c’était une sacrée trouvaille, car le résultat est franchement délicieux, et je la reproduis régulièrement depuis ! Une sorte de clafoutis sur tarte, léger et parfumé, que l’on peut décliner à l’envi selon la saison et les fruits disponibles sur le marché. Cette version aux framboises est idéale en été, mais si vous avez vraiment envie de la tenter en plein hiver, des framboises surgelées feront parfaitement l’affaire.

La seule et unique raison qui m’a fait attendre des mois pour poster la recette de cette tarte est que je n’en avais pris aucune photo décente, mais le mal est réparé !

Vous pouvez évidemment utiliser la recette de votre choix pour la pâte, mais j’ai un gros faible pour cette version (ou celle de Christophe Felder). La consistance est parfaite !

 

 

 

TARTE FRAMBOISE YAOURT

 

 

Ingrédients :

Pour la pâte sablée :

  • 280g de farine
  • 70g de sucre glace
  • 115g de beurre MOU
  • 1 gros oeuf battu

Pour la garniture :

  • 3 gros oeufs
  • 120g de sucre
  • 2 tasses de yaourt à 0% (480mL)
  • 2 cuillers à soupe d’extrait de vanille liquide
  • 100g de farine
  • 200g de fruits : j’ai pris des framboises, mais des fraises ou autres fruits rouges iront parfaitement
  • 50g d’amandes concassées ou en poudre pour décorer

Préparation :

  1. Dans un grand saladier, mélangez la farine avec le sucre glace. Du bout des doigts, sablez le beurre mou avec la farine.
  2. Une fois que le mélange a un aspect sablonneux, faites un puits au centre, et versez l’œuf battu. Mélangez à la fourchette.
  3. Formez une boule à la main sans trop travailler la pâte, et étalez-la au rouleau sur un plan de travail fariné. Garnissez-en un moule à tarte beurré, en l’enroulant délicatement autour de votre rouleau (elle est assez cassante) et en la déroulant au-dessus du moule. Réfrigérez au moins 30min, et pendant ce temps, préchauffez le four à 175°C (350F).
  4. A la sortie du frigo, piquez le fond de pâte à l’aide d’une fourchette, et enfournez pour environ 20min, jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Laissez refroidir.
  5. Quand la pâte a refroidi, commencez à préparer la garniture, et préchauffez le four à 200°C (400F). Battez les œufs et le sucre (au batteur si vous voulez) pendant 2 ou 3 minutes, jusqu’à ce que le mélange pâlisse.
  6. Avec une spatule, incorporez le yaourt et la vanille. Tamisez ensuite doucement la farine, mélangez bien.
  7. Versez sur le fond de tarte froid, disposez les fruits, et saupoudrez d’éclats d’amandes.
  8. Enfournez pour environ 40min (comptez 10min supplémentaires si vos fruits sont surgelés).Tarte framboise yaourt

Note : j’avais un pot d’1kg de yaourt 0% à la vanille dans mon frigo, j’avais donc choisi cette recette au départ précisément pour l’utiliser. Il a suffi de retirer la moitié de la vanille liquide, et le résultat était délicieux. Depuis, j’ai refait la recette avec de l’extrait d’amande (pour changer) et du yaourt nature, mais cette fois-ci il n’était pas allégé, et c’était tout aussi réussi. Puis avec des mûres au lieu des framboises. Inratable, je vous dis!! Une prochaine fois, j’essayerais bien avec des nectarines et de l’eau de fleur d’oranger… A suivre !

.

.

.

.

.

.

.

*** THE ENGLISH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

I found this recipe a couple of years ago, and I can’t believe I am only posting it now. Blame the lack of decent pictures!

One day where I wanted to bake a pie for a dinner, I decided that I was tired of the overly rich cottage cheese pies (traditional in my region), but also started to find the plain fruit tarts a bit boring. Looking for something different, I tried this recipe and really, really, really, REALLY loved the result. Actually, I think I might have had half of the pie just for myself. This is the best of both worlds: creaminess and fruitiness all together, for a light and flavourful result.

Another nice aspect is that you can adjust the recipe with the nice fruits you’ll find on the market, and make a new version for each season. And if you’re really craving raspberries in the middle of winter, no worries, just use frozen ones! This type of recipe is really easy-going.

For the pie crust, you can use whichever recipe you prefer, but I wanted to give this version (quite similar to Christophe Felder’s one). Perfect texture to my taste!

 

 

 

YOGURT AND RASPBERRY PIE

 

 

Ingredients:

Pie crust:

  • 2 cups all-purpose flour (280g)
  • ½ cup confectioner’s sugar (70g)
  • 1 stick of butter, softened (115g)
  • 1 large egg, beaten

Filling:

  • 3 large eggs
  • ¾ cup sugar (120g)
  • 2 cups of non-fat yogurt (low-fat works as well)
  • 2 tablespoons of vanilla extract
  • ¾ cup all-purpose flour (100g)
  • 1 ½ cups fruits: I chose raspberries, but you can swap for strawberries, currants, etc (200g)
  • 1/3 cup of chopped almonds (50g, if you don’t have time to chop almond, simply use almond meal / ground almonds)

Directions:

  1. In a large bowl, sift together flour and confectioner’s sugar. Add the butter in little pieces, and blend it into the flour using your fingertips. When the mixture has a sandy aspect, add the beaten egg, and mix with a fork until well combined. You can also use a blender and mix everything by little pulses.
  2. Squeeze together with your hands until it forms a ball, and then press into a greased tart pan. Refrigerate for 30 minutes. Center a rack in the oven and preheat the oven to 350F.
  3. Poke the bottom of the pie crust with fork tines, and bake 20min or so, until golden. (You shouldn’t need to put weights, since you cooled the crust.) Let the crust aside to cool, and preheat the oven to 400F.
  4. In the bowl of a mixer, beat eggs and sugar together until pale (or whisk it by hand in a large bowl).
  5. With a rubber spatula, add yogurt and vanilla. Gently fold in the sifted flour.
  6. Pour onto the cooled pie crust, arrange the fruits, and sprinkle with chopped almonds. Bake for 40min or so (add 10 extra minutes if you are using frozen fruits).Raspberry pie

Note: I first chose this recipe because I had a big jar of vanilla low-fat yogurt in my fridge, close to expiration date. I just had to half the quantity of vanilla extract, and the result was awesome. I made it again, this time with plain creamy yogurt, full-calorie version: it was still delicious. And again with almond extract instead of vanilla. Then with blackberries instead of raspberries. You can pretty much adjust this recipe with whatever’s left in your pantry! Next time I’ll try with nectarines and orange blossom extract. Bring it on!Raspberry pie

Zimtsterne

ZimtsterneJe ne sais pas ce que vous en pensez, mais un Noel sans biscuits n’est pas un vrai Noel.

La tradition est particulièrement vivante en Alsace (pensez aux montagnes de biscuits des marchés de Noel), ou ces biscuits s’appellent des bredele. Il en existe plus de sortes que je ne pourrais en décrire, de toutes formes (lunes, damiers, macarons, etc) et saveurs (cannelle, citron, noix, anis, etc). Une bonne partie des familles d’Alsace va passer une après-midi au début de chaque mois de Décembre à préparer plusieurs tournées de bredele, au moins de 3 ou 4 sortes. Eh oui, il faut tenir jusqu’à Noel ! Selon l’ancienne tradition, les bredele doivent même être offerts par charité aux mendiants ou voyageurs qui pourraient frapper à  la porte (OK, ce n’est plus si courant de nos jours, mais ma propre nourrice a toujours une boite de bredele à ouvrir quand quelqu’un vient lui rendre visite)… donc autant remplir quelques boites par précaution !

Quelques générations en arrière, les bredele étaient même utilisés pour décorer le sapin. Aujourd’hui il est plus rapide d’acheter ses bredele au marché de Noel (Kristkindelsmarik) et de couvrir son arbre de décorations en plastique (je ne blâme pas, je fais de même !…). Mais on trouve encore en grande quantité  des familles qui vont décider de s’amuser un peu, les mains dans la farine et les épices, pour perpétuer la magie de Noel.

Choisir les sortes de bredele qu’on va réaliser est un casse-tête, étant donné la diversité de dingue dans les recettes. Cela va du simple biscuit au beurre (buttersbredele) au biscuit plus élaboré (multicouches, avec confiture et croisillons). Mes favoris sont les plus simples : les Spritz (sablés aux noix, ceux de ma nounou sont à tomber), les sablés glacés au citron (zitronebredele), et surtout, les étoiles à la cannelle (zimtsterne).

Eh oui, je suis toujours une dingue de cannelle, et j’ai tenté d’importer un peu de notre tradition dans ma maison d’outre-Manche ! La recette originale n’utilise pas de farine, juste de la poudre d’amandes, mais il faut laisser sécher les biscuits toute la nuit avant de les cuire. Petit détail que j’ai évidemment oublié quand je me suis lancée dans ma session de pâtisserie !! Et comme j’avais un avion à attraper quelques heures plus tard, j’ai décidé d’utiliser à la place la recette rapide, qui contient de la farine et qu’on cuit tout de suite. Résultat : un peu différentes des étoiles traditionnelles, mais absolument délicieuses (disparues en 48h) et bien plus rapides. A votre tour !!!

 

 

ZIMTSTERNE – ÉTOILES À LA CANNELLE

 

 

Ingrédients

Pour 40 à 50 étoiles :

  • 200g de poudre d’amandes
  • 60g de sucre en poudre
  • 100g de sucre glace
  • 2 cuillers à soupe de cannelle
  • 160g de farine
  • 2 blancs d’œufs

Pour le glaçage :

  • 150 g de sucre glace
  • 1 blanc d’œuf monté en neige

 

Préparation :

  1. Préchauffez le four à 150°C, et recouvrez la plaque du four de papier sulfurisé.
  2. Dans un grand saladier, mélangez la poudre d’amandes, la cannelle, la farine et les deux sucres.
  3. Dans un second saladier, battez les blancs d’œufs en neige ferme avec une pincée de sel.  Mélangez-les ensuite avec les ingrédients du premier saladier  jusqu’à ce que la pâte forme une boule (le résultat va être assez épais, donc munissez-vous d’une cuiller en bois plutôt que de démolir votre fouet…).
  4. Farinez votre plan de travail et abaissez la pâte sur 1cm d’épaisseur (maximum). Découpez les étoiles à l’emporte-pièce et déposez-les sur la plaque préparée. Essayez d’être délicat, car les étoiles sont assez collantes (même sur un plan de travail fariné). Pas la peine de laisser trop d’écart entre les étoiles, elles ne vont pas gonfler ou s’étaler à la cuisson (mais faites en sorte qu’elles ne se touchent pas tout de même).
  5. Récupérez les chutes de pâte, reformez une boule, étalez-la et découpez de nouvelles étoiles. Répétez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte (il vous faudra certainement une seconde feuille de papier sulfurisé à mi-parcours).Zimtsterne
  6. Enfournez pour 10min (maximum). Surveillez et ne les laissez pas devenir trop dorées (les miennes étaient même un peu pâles, cf photo), sinon elles perdront tout leur moelleux.
  7. Pendant ce temps, préparez le glaçage : montez un blanc d’œuf en neige ferme, et mélangez-le ensuite au sucre glace.
  8. Étalez le glaçage sur les étoiles à la sortie du four, et laissez-les sécher (cela peut prendre plusieurs heures selon l’épaisseur du glaçage). Vos bredele se conserveront parfaitement dans une boite hermétique, pour une bonne semaine au moins !Zimtsterne

Note : la recette originale mentionnée au début est celle de Dr Oetker, véritable légende de la pâtisserie germanique du siècle dernier (je ne mets pas les aromes, juste les ingrédients de base) : http://www.oetker.be/oetker_be/html/default/debi-5grk9e.fr.html?Search=true

.

.

.

.

.

.

.

*** THE ENGLISH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Christmas is not Christmas without Christmas cookies.

The tradition is especially strong in the region I come from, where they are called bredele. There are dozens of different sorts of bredele, and most of the families will take a couple of afternoons early December to prepare several batches of these (at least 3 or 4 different ones)… You’ve got to last all December with these!! According to the ancient tradition, these cookies were also to be given to beggars knocking at your door, so you might as well be ready and fill up your tin boxes. I perfectly remember going through all of the cupboards, closets, wardrobes and various hidden places with a friend in his house, as he knew his mom had been baking the whole weekend… Boxes full of bredele must have been waiting for us somewhere, for sure!

A couple of decades ago, the bredele were even used to decorate the Christmas tree. Now people are rather buying plastic ornaments for their trees and their bredele from the Christmas market (Kristkindelsmarik)… and I can’t blame them! But you can still find a lot of houses where people decide to have a little fun and play with flour and spices, to keep the magic of Christmas alive.

Choosing which bredele you’re going to make is pretty tough, given the insane number of shapes and flavors you can achieve. It ranges from simple butter cookies (buttersbredele) to more fancy ones with raisins or marmalade, can feature as many shapes as there are recipes. My favourites are the simplest: nutty Spritz (my nanny’s ones are the best EVER), lemon glazed butter cookies (zitronebredele), and above all, the cinnamon starts (zimtsterne).

Yep, I’m still a cinnamon fanatic, and I’ve tried to maintain a bit of homey tradition over the Channel! The original recipe doesn’t use flour, only almond powder, but you have to let the stars dry overnight… And I clearly forgot about this detail when I started my baking session, only a couple of hours before catching a flight. So I went for the version where you add a little flour instead, and bake them right away.

How cute are these? Give it a try!!

 

 

 

ZIMTSTERNE – CINNAMON STAR COOKIES

 

 

Ingredients:

For 40 to 50 cookies:

  • 1 ¼ cups ground almonds / almond meal (200g)
  • ¾ cup confectioner’s sugar / icing sugar (100g)
  • 1/3 cup granulated sugar (60g)
  • 2 tablespoons cinnamon (I generally put 3 tablespoons)
  • 1 1/3 cups all-purpose flour (160g)
  • 2 egg whites

For the icing:

  • 1 ½ cups confectioner’s sugar / icing sugar (150g)
  • 1 egg white

 

Directions:

  1. Preheat your oven to 300F / 150°C. Line a sheet pan with parchment paper.
  2. In a large bowl, blend together the flour, cinnamon powder, ground almonds and both sugars.
  3. In a second bowl, whisk the egg whites with a pinch of salt until they form still peaks.
  4. Add the beaten egg whites to the powders, and mix well with a wooden spoon until the dough comes together and forms a ball.
  5. Turn the dough out onto a lightly floured surface, and roll it out until it’s about 1cm / 0.4in thick maximum.
  6. Cut the cookies with  a star-shaped cookie cutter and place them on the prepared baking sheet. Be delicate, as the dough is quite sticky (even on a floured surface). No need to leave too much space between them (there is no baking powder here, so they won’t double in size like brioche rolls), but make sure they’re not in contact.
  7. Gather the leftovers of dough, form a ball, roll it onto the floured working surface, and cut more cookies. Replicate this step until you finish the dough (you will need a second baking sheet at some point).
  8. ZimtsterneBake the stars for 10min (maximum). Keep an eye on it and don’t let them turn golden brown, or they’ll be dry.
  9. While the stars are baking, prepare the icing by beating 1 egg white until stiff, and then mixing it with the confectioner’s sugar.
  10. Glaze the stars when they’re out of the oven, and let dry completely (might take a couple of hours). Store your bredele in an airtight container: they will keep very well for several days, even a week or two!

Zimtsterne

Note: the original recipe that I mentioned earlier is the very old one from Dr Oetker (sorry, it’s in German!), I just don’t use the flavourings: http://www.oetker.de/oetker/rezepte/backen/plaetzchen/klassische_zimtsterne.htmlZimtsterne

 

Tunisian Orange Cake

Here comes the result of a month-long obsession!

Good folks on a diet, don’t bother reading this post. We are talking about serious cake, guys. Real comfort food. Calories.

The street I live on, very busy and vibrant, has plenty of little cafes and restaurants… and of course at some point I’ve promised myself I would try them all. One rainy Saturday, determined to honor it, I headed to the part of the street packed with most of the cafes and picked one. The plan was just to relax there; read my book and sip a cup of tea. Well… The amazing display of cakes almost made me change my plans and harass the pastry chef to get the recipes instead!!!

The cake I’ve savoured until the last crumb was called a Tunisian orange cake, and it was moist, rich… Truly indecent. I could detect almond meal in it, cloves and cinnamon sticks were nicely arranged on the top, and the cake was soaked in something I first took for a honey-based syrup. It took me less than an hour to come back home, find several recipes on internet, and decide to bake my own version of this Tunisian orange miracle! The only reason it took me several weeks to make it was that I needed to buy a new pan and gather all the nice ingredients required… and here is THE cake, pretty colors and smelling amazing!!

 

 

 

TUNISIAN ORANGE CAKE

 

Ingredients:

  • ¾ cup fresh breadcrumbs (50g)
  • 1 cup sugar (200g)
  • 1 cup almond meal (100g)
  • 1 ½ teaspoon baking powder
  • 200ml neutral oil (canola, sunflower, etc.), a little over ¾ cup
  • 4 eggs
  • 1 orange zest
  • 1 lemon zest

For the syrup:

  • 1 orange juice
  • ½ lemon juice
  • 1/3 cup sugar (80g)
  • 6-7 cloves
  • 1 cinnamon stick
  • 1 star anise, if you like it

Directions:

  1. Grease the bottom and the sides of a 20cm/8in spring-form pan, dust with flour. You can line the base with parchment paper if you want to.
  2. Grab your grater, and be ready to spend a couple of minutes with it. Like a date with your grater. Because now, you need to turn your piece of bread into breadcrumbs (stale bread is perfectly fine), and zest 1 orange and 1 lemon. Think organic fruits when you need to zest some…eating less pesticides definitely won’t harm.
  3. Combine in a large bowl the breadcrumbs, almond meal, sugar and baking powder.
  4. In a separate bowl, beat the eggs, and stir in the oil.
  5. Pour the egg mixture over the dry ingredients, and combine both. Stir in the orange and lemon zests.
  6. Pour into prepared pan and bake at 350F/180°C for at least 1 hour, starting from a cold oven. This cake is a bit long to bake thoroughly (check from times to times by inserting a knife blade in the center, it should come out clean in the end), so be careful with the heat… Cover with a foil or lower to 340/170°C if the top is getting too brown too fast.
  7. Once the cake is cooked, let it cool and prepare the syrup. Heat the orange juice with half of a lemon juice, the sugar, and all the spices in a saucepan over low heat. The sugar must be completely dissolved, and spices must infuse a couple of minutes in order to release all their flavor.
  8. Arm yourself with a fork, and pierce all the surface of the cake. Then spoon the syrup over, little by little, allowing the cake to absorb it all. You can leave the spices on top for decoration, or think of your roommates’ teeth and discard the cloves before they have their first bite!!

Note: the cake’s flavor is really close to my memories of the one I had in this café, but this first one was much thicker… So for next time I think I’ll just increase the quantities, like raise it to 1 ½ cups breadcrumbs, 1 ½ cups sugar, 1 ½ cups almond meal, 1 cup oil and 6 eggs.

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Voilà aujourd’hui le résultat d’une idée fixe qui a duré un bon mois.

Je préviens directement les fines bouches au régime : passez votre chemin, cet article est une tuerie calorique. On parle d’un vrai dessert ici. De la nourriture qui fait du bien au moral en somme !! Le tour de hanches arrive dans les dernières considérations. Loiiiin.

La rue dans laquelle je vis, bruyante et colorée, fiévreuse une fois la nuit tombée, est émaillée d’une myriade de petit cafés et divers salons de thé. Evidemment, je me suis promis dès la première semaine d’en faire le tour !!! Patiemment, l’un après l’autre. Projet mis à execution sans attendre, vous pouvez vous en douter.

Me voilà donc attablée un samedi après-midi pluvieux devant une tasse de thé, mon livre sur les genoux, dans un de ces fameux petits cafés dont la rue regorge. Cela aurait pu m’occuper tout l’après-midi, le plus simplement du monde, sauf que l’étalage de pâtisseries absolument indécent en vitrine a bien failli me faire abandonner mon bouquin pour pourchasser le chef en cuisine et lui soutirer ses recettes !!!

L’espèce de merveille que j’ai dégustée miette par miette était désignée comme étant un gâteau Tunisien à l’orange, et c’était moelleux, riche, parfumé… Mes papilles reconnaissaient de la poudre d’amandes, des bâtons de cannelle et des clous de girofle décoraient le dessus, et le gâteau entier était imprégné de ce que j’ai d’abord pris pour un sirop de miel… Il m’a fallu moins d’une heure pour rentrer chez moi, trouver plusieurs recettes sur internet, et décider de concoter ma propre version de ce petit miracle! La seule raison qui m’a fait attendre 3 semaines avant de mettre mes plans à exécution était un petit manque de préparation : il me fallait un moule à manqué et un paquet d’ingrédients… et voilà ZE cake, doré, caramélisé, parfumé… A votre tour !!

 

 

GÂTEAU TUNISIEN À L’ORANGE

 

 

Ingrédients :

  • 50g de chapelure fraiche (râpez 50g de pain un peu rassis, en ôtant la plus grosse partie de la croûte)
  • 200g de sucre
  • 100g de poudre d’amandes
  • 1,5 cuiller à café de levure chimique (¾ d’un sachet)
  • 200ml d’huile neutre (colza, tournesol, etc)
  • 4 oeufs
  • Zeste d’une orange
  • Zeste d’un citron

Pour le sirop :

  • 80g de sucre
  • Jus d’une orange
  • Jus d’ ½ citron
  • 6-7 clous de girofle
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 étoile de badiane, si vous aimez

 

Préparation :

  1. Beurrez et farinez un moule à manqué. Vous pouvez aussi recouvrir le fond du moule de papier sulfurisé si vous en avez.
  2. Munissez-vous de votre râpe, et préparez-vous à passer un petit moment avec elle. Eh oui, il est temps de réduire votre pain rassis en miettes, et de zester votre orange et votre citron (pensez bio quand il s’agit de récupérer des zestes d’agrumes, un peu de pesticides en moins ne fera de mal à personne…)
  3. Rassemblez dans un saladier les miettes de pain, la poudre d’amandes, le sucre et la levure.
  4. Dans un saladier à part, battez les oeufs, et incorporez l’huile en mélangeant bien.
  5. Versez le mélange liquide sur le mélange sec et combinez les deux. Incorporez les zestes d’orange et de citron.
  6. Versez la pâte dans le moule et enfournez à 180°C (sans préchauffe) pour 1h minimum. Le temps de cuisson va grandement dépendre de votre four, donc n’hésitez pas à vérifier régulièrement au bout d’une cinquantaine de minutes en insérant une lame de couteau au centre du gâteau : elle doit ressortir sèche. Dans mon four cela a pris quasiment 1h15, donc il est sage de couvrir le moule d’une feuille de papier alu si la surface du gâteau commence à trop colorer.
  7. Une fois le cake cuit, laissez-le refroidir et préparez le sirop pendant ce temps. Rassemblez dans une casserole le jus d’orange, le jus du demi citron, le sucre et les épices, couvrez. Amenez à frémissement pour faire fondre le sucre, et baissez le feu pour laisser infuser doucement les épices pendant quelques minutes.
  8. Percez la surface du gâteau à l’aide d’une fourchette, et versez petit à petit la totalité du sirop, en laissant le gâteau l’absorber au fur et à mesure. Vous pouvez laisser les épices sur le dessus pour la decoration, mais prévenez vos invités pour éviter qu’ils ne se retrouvent à mordre dans un clou de girofle ! 🙂

Note : dans mon souvenir, la saveur du Tunisian cake dégusté au café était vraiment très proche, par contre il était bien plus épais… Cela vaut donc le coup je pense d’augmenter les doses pour que le gâteau prenne de la hauteur ! Par exemple passer à 100g de pain, 300g de sucre, 150g d’amandes, 250mL d’huile et 6 oeufs.

Tarte aux Pignons

This is a recipe I particularly like, even if I’ve only done it twice.

First time was when I was still living in the US, my boss invited me to come over for a nice Christmas potluck. I wasn’t sure what to bring: it was going to be some kind of dessert (of course), but I wanted something typically French… Then I saw this recipe on the blog Cakes In The City, and decided it would be perfect for the occasion. Almond custard, homemade crumbly crust… A little taste of the South of France.

The recipe was pretty simple (just remember you have to prepare the custard the day before baking the pie), and the result is truly de-li-cious.

I did this recipe again earlier this week, and the guests finished the plate!

The only thing I am still unhappy with is my pictures for this recipe: I never manage to make a pretty pie! Very good, but not very photogenic… So please don’t focus on the pictures if they don’t look appealing to you, trust me on the result!

This is a silky-creamy-smooth pie with tons of flavors, and will bring a little sun in your kitchen for tea time.

 

 

PINE NUTS CUSTARD PIE

 

Ingredients:

For the almond cream:

  • 1 cup milk
  • ¼ cup sugar
  • 2 tablespoons corn starch (a little less than ¼ cup)
  • 2 eggs, lightly beaten
  • ¾ cup almond meal + 3 tablespoons sugar
  • Optional: 2 drops of bitter almond extract

For the pie crust:

  • 2/3 stick = 1/3 cup of butter, softened (NOT melted!)
  • 1/3 cup confectioner’s sugar
  • ½ egg, beaten
  • ¼ cup almond meal
  • 1 cup all-purpose flour
  • 1 pinch salt

 Topping:

  • ¾ cup pine nuts

 

Method:

The day before: prepare the almond cream.

  1. Whisk together the eggs with ¼ cup sugar until light in color.
  2. Add sifted corn starch, and the milk little by little.
  3. Transfer into a saucepan and cook over low heat, stirring constantly, until the cream thickens (about 10-15min).
  4. In a large bowl, sift together the almond meal and the remaining sugar.
  5. Pour the thickened hot cream over the almond meal and mix well; you should get a smooth custard. Add the almond extract if you like it, cover with plastic wrap and refrigerate overnight.

The D-day: assemble the pie.

  1. Preheat the oven to 350 F, and prepare the pie crust.
  2. You can use a stand mixer fitted with paddle attachment, or do it the ninja way: start with a fork in a large bowl and finish with bare hands! Woman VS pie crust. This is typically what makes cooking fun to me 🙂 Mix softened butter with the egg, add sifted almond and confectioner’s sugar, and finally salt and sifted flour. Squeeze together until it forms a ball, and refrigerate for 30min.
  3. Press the pie crust into a grease tart pan, and poke the bottom with a fork.
  4. Pour the almond cream onto the pie crust, sprinkle with the pine nuts, and bake for 40 to 45min.

The custard should be set and the pines nuts golden.

Let cool completely before cutting and serving, it will allow the flavors to fully develop… The smell will be amazing!

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Voilà une recette de tarte que j’aime tout particulièrement, même si je ne l’ai faite que deux fois.

La première fois date de ma période aux USA, ma boss m’avait invitée pour un repas un peu avant Noël, et j’avais du mal à me décider sur quoi ramener. Un dessert bien évidemment, mais je voulais quelque chose de typiquement français. Après m’être baladée sur le blog Cakes In The City, je suis tombée sur cette recette qui m’a semblée parfaite pour l’occasion.

Frangipane, pignons dorés, pâte sablée maison… Un petit parfum de Provence.

La recette était toute simple (il faut juste se souvenir de préparer la crème la veille), et le résultat franchement délicieux!

J’ai refait cette tarte cette semaine, et là encore, on s’est régalés.

La seule chose qui me chiffonne encore et toujours à propos de cette tarte… c’est que je suis tout à fait incapable d’en faire une qui soit jolie et présentable ! Délicieuse, mais pas photogénique pour deux sous.

Il faudrait que j’ai la patience et la minutie d’arranger ces pignons correctement sur la frangipane un jour.

En tous cas, ne vous formalisez pas si la photo n’est pas très artistique, je vous assure que le résultat en bouche en vaut la chandelle ! Une tarte croustillante avec une frangipane crémeuse et une tonne de saveurs, ça vous ensoleille votre cuisine pour la journée.

 

 

TARTE AUX PIGNONS

 

Ingrédients :

Pour la crème frangipane :

  • 25 cl de lait
  • 40 g de sucre
  • 20 g de Maïzena
  • 2 oeufs légèrement battus
  • 100 g de poudre d’amande + 40 g de sucre
  • Facultatif: 2 gouttes d’amande amère

Pour la pâte sucrée (recette de Christophe Felder) :

  • 75 g de beurre mou
  • 50 g de sucre glace (vous pouvez en mettre un peu moins, le résultat était assez sucré)
  • ½ oeuf battu
  • 25 g de poudre d’amande
  • 125 g de farine
  • 1 pincée de sel

 Pour décorer :

125g de pignons

 

Préparation :

La veille : préparez la crème frangipane.

  1. Fouettez le sucre (40 g) et les oeufs jusqu’à blanchiment.
  2. Ajoutez la Maïzena tamisée et progressivement le lait.
  3. Versez dans une casserole et faites cuire à feu doux sans jamais cesser de remuer jusqu’à ce que la crème épaississe, pendant environ 10-15min.
  4. Tamisez dans un saladier la poudre d’amande et de sucre restant (40 g), et versez-y la crème. Mélangez bien, vous devriez obtenir un résultat bien lisse. Ajoutez l’extrait d’amande amère si vous le souhaitez.
  5. Laissez refroidir, recouvrez d’un film alimentaire, et réfrigérez jusqu’au lendemain.

Le jour même :

  1. Préchauffez le four à 180°C, et préparez la pâte à tarte sablée.
  2.  Vous pouvez vous aider d’un robot pour cela, mais je préfère généralement y aller à la fourchette et aux doigts… Préparer une pâte à l’ancienne et la malaxer à pleines mains fait partie de ces petites choses qui rendent la pâtisserie agréable ! 🙂 Mélangez le beurre mou et l’oeuf. Ajoutez la poudre d’amande et le sucre glace tamisés, puis enfin la farine tamisée et le sel. Formez une bouler avec cette pâte, et placez-la au réfrigérateur pour ½ h.
  3. Étalez la pâte sur une plan de travail fariné sur 3 ou 4 mm d’épaisseur, et garnissez-en un moule à tarte huilé. Attention, elle est très friable… Enroulez-la autour de votre rouleau à pâtisserie pour la dérouler au-dessus du moule et ne pas trop la casser. Si elle s’est fendillée, pas de panique, comblez les trous avec les chutes de pâte, et égalisez en modelant avec vos doigts. (Saupoudrez d’une pincée de farine si elle vous colle aux doigts.)
  4. Piquez le fond de tarte avec une fourchette, versez la crème frangipane, et recouvrez de pignons.
  5. Enfournez pour 40min environ selon la puissance de votre four, la crème doit être figée et le pignons bien dorés.

Laissez refroidir un peu avant de la démouler (si vous avez un moule à fond amovible, sinon mieux vaut la découper directement dans le plat, elle est trop fragile), et complètement avant de la servir, cela permettra à toutes les saveurs de se développer pleinement. Ready? EAT!! 🙂