Cappuccino Cupcakes

Cappuccino cupcakesDuring a lazy weekend afternoon spent on internet, I found this recipe, and decided to try it right away… I defy anyone to tell me that these cupcakes aren’t absolutely gorgeous!!! Well done Heather, they look like gems. I started drooling as I was reading the post, and pretty much couldn’t stop until I baked my own! They were perfect to welcome my new roommate, a sweet little coffee addict.

This was a nice baking session, and the support of my friends made it special… Sabine was cheering me up / feeding me / reading out the recipe, and Ian took half of the pictures of this post… (the nicest ones, needless to say… Check out this talented guy’s website!!). Many thanks to you two, you’re golden!!! 🙂

Cappuccino cupcakes

 

 

CAPPUCCINO CUPCAKES

 

 

Ingredients (for 17 cupcakes):

Cappuccino batter:

  • 2 cups all-purpose flour
  • ¾ cup sugar
  • 2 ½ teaspoons baking powder
  • ½ teaspoon ground cinnamon
  • ½ teaspoon salt
  • 1 cup milk
  • 2 tablespoons instant coffee (or 1 ½ tbsp. espresso powder)
  • ½ cup unsalted butter, melted
  • 1 egg
  • ¾ cup miniature semisweet chocolate chips

Cream cheese filling:

  • 8 oz. cream cheese, softened
  • ¼ cup sugar
  • 1 egg
  • 1 tsp. vanilla

Coconut streusel:

  • ¼ cup + 2 tablespoons all-purpose flour
  • ¼ cup + 2 tablespoons sugar
  • ¼ cup + 2 tablespoons sweetened flaked coconut
  • 2 tablespoons unsalted butter, melted

 

Directions:

  1. Preheat the oven to 180°C/375F and prepare your cupcake tins (grease them or line them with paper cases).
  2. Prepare the streusel by combining all ingredients in a bowl. Blend using a fork or your fingers until it looks like a nice crumble, and set aside.Coconut streusel
  3. Take out 2 more bowls to prepare the cappuccino batter (yes, this recipe will make you use a lot of dishes, and that’s entirely worth it, believe me.). In the first bowl, combine the powders: flour, sugar, baking powder, cinnamon and salt.
  4. In the second bowl, combine the milk with the coffee granules, until completely dissolved. Add the butter, and whisk in the egg.
  5. Stir the coffee mixture into the dry ingredients until just moistened. Fold in the chocolate chips.Cappuccino batter
  6. Fill the prepared muffin cups half-full, and set aside.
  7. Prepare the last part of the cupcake: the cream cheese filling. Beat the cream cheese with the sugar and the egg until smooth and fluffy. You can use a stand mixer for that, but a using a wooden spoon and a bowl will tone these lazy biceps!! Add the vanilla last, mix well, and transfer the mixture into a piping bag (or a zip-top bag with the corner snipped). If the mixture seems really liquid, place in the fridge for 20min so it thickens a bit.
  8. Insert the piping bag into the cappuccino batter and pipe slowly until the batter rises and fills the muffin cups 2/3 full. (You will see on the pictures that my batter was a bit too fluid and did not really stay inside of the cappuccino batter… Still delicious, no worries.)
  9. Spoon generous amounts of streusel on top of the batter, and bake for 13-15min (the streusel should be toasted). Then cover with aluminium foil and bake for 5-7 extra minutes. Check that the cupcakes are done by inserting a toothpick or a knife blade in the centre; it should come out mostly clean. Let cool a few minutes before removing from the pan and transferring to wire racks.

Cappuccino cupcakes

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Cappuccino cupcakesIl y a un mois, je suis tombée au hasard de mes pérégrinations internétiques sur cette recette… Et j’ai eu envie de la tester tout de suite ! J’aurai du mal à croire le premier qui me soutiendra que ces photos ne donnent pas instantanément envie de mordre dans ces cupcakes. Des saveurs simples, mais efficaces, et qui se marient à merveille… Chapeau bas Heather ! J’en ai fait une tournée pour accueuillir ma nouvelle coloc, café addict, et elle les a validés sans hésitation.

Ne vous laissez pas impressionner par la liste d’ingrédients ni par le nombre d’étapes, c’est tout simple, et le résultat final en jette vraiment. Très bon rendu par rapport à l’effort fourni ! En prime, mon ami photographe Ian m’a donné un coup de main et a réalisé quelques-uns des clichés de ce post (idem pour le post suivant)… Merci Ian !! Et un grand merci aussi à Super Sabine pour m’avoir encouragée / nourrie / lu la recette pendant cette session pâtisserie, du bist ein Schatz 😉

Cappuccino cupcakes

 

 

CUPCAKES CAPPUCCINO

 

 

Ingrédients (pour 17 cupcakes) :

Pour la pâte cappuccino:

  • 250 g de farine (2 cups)
  • 150g de sucre (¾ cup)
  • 2 ½ cuillers à café de levure chimique
  • ½ cuiller à café de cannelle
  • ½ cuiller à café de sel
  • 250mL de lait (1 cup)
  • 2 cuillers à soupe de café instantané (ou 1 ½ cuillers à soupe d’expresso en poudre)
  • 115g de beurre fondu (½ cup)
  • 1 oeuf
  • 110g de pépites de chocolat (¾ cup)

Pour le coeur cream cheese:

  • 225g de fromage frais (type Philadelphia ou St Moret) à température ambiante
  • 50g de sucre (¼ cup)
  • 1 oeuf
  • 1 cuiller à café d’extrait de vanille liquide

Pour le streusel coco:

  • 40g de farine (¼ cup + 2 cuillers à soupe)
  • 75g de sucre (¼ cup + 2 cuillers à soupe)
  • 30g de noix de coco rapée (¼ cup + 2 cuillers à soupe)
  • 30g de beurre fondu (2 cuillers à soupe)

 

Préparation :

  1. Préchauffez votre four à 180°C/375F et préparez vos moules à cupcakes : beurrez des moules à muffins ou garnissez-les de caissettes en papier.
  2. Commencez par préparer le streusel : combinez tous les ingrédients dans un saladier à l’aide d’une fourchette, ou du bout des doigts, jusqu’à obtenir une sorte de crumble. Réservez.
  3. Munissez-vous de 2 saladiers supplémentaires pour préparer la pâte cappuccino (eh oui, cette recette va vous faire utiliser la moitié de vos ustensiles… mais elle en vaut largement la peine, croyez-moi !). Dans le 1er saladier, rassemblez les ingrédients secs : farine, sucre, levure chimique, cannelle et sel.
  4. Dans le second saladier, combinez le lait avec le café soluble, jusqu’à ce qu’il soit complètement dissout. Ajoutez le beurre et l’oeuf battu, mélangez bien.
  5. Versez le mélange au café sur les ingrédients secs, et mélangez jusqu’à ce que cela soit tout juste incorporé (un peu comme pour les muffins, ne travaillez pas trop la pâte, arrêtez aussitôt la dernière trace de farine disparue). Rajoutez les pépites de chocolat.
  6. Remplissez les caissettes à cupcakes (ou les moules à muffins beurrés) avec cette pâte jusqu’à mi-hauteur. Réservez de côté, et attelez-vous à la préparation de la dernière étape, le coeur au cream cheese.Cappuccino cupcakes
  7. Rassemblez le fromage frais, le sucre et l’oeuf dans un saladier, et battez jusqu’à ce que le mélange soit lisse et léger. Vous pouvez utiliser un robot muni d’une pale pour cette étape, ou bien simplement une cuiller en bois et vos biceps de Wonderwoman. (ou de Superman. Pas de sexisme en cuisine.) Ajoutez la vanille en dernier, mélangez bien, et transférez dans une poche à douille (ou un sac de congélation dont vous couperez un angle). Si le mélange vous semble trop liquide, placez la poche à douille au réfrigérateur une vingtaine de minute pour qu’il épaississe un petit peu.
  8. Insérez la pointe de la poche à douille dans la pâte au cappuccino et pressez doucement pour remplir le centre du cupcake du mélange au cream cheese. Le niveau de la pâte devrait monter jusqu’à remplir les moules aux 2/3. (Vous verrez sur la photo que mon mélange cream cheese était plutôt liquide et pas très coopératif pour rester au centre du cupcake… Pas grave.)
  9. Recouvrez généreusement de streusel et enfournez pour 13-15min (le streusel doit dorer). Recouvrez ensuite d’une feuille de papier aluminium et ré-enfournez pour 5-7min supplémentaires. Vérifiez que les cupcakes sont cuits en insérant un cure-dents ou la lame d’un couteau au centre du cupcake, il doit ressortir sec ou à peine humide. Laissez refroidir quelques minutes avant de démouler les cupcakes et de les transférer sur une grille.Cappuccino cupcakesCappuccino cupcakes
Advertisements

Rocky Road Rice Krispies Treats

Rocky road krispiesSometimes, being regressive is good. The simple things are the best, and there are days where you’ll find yourself craving smore’s or PB sandwiches, rather than any fancy delicacy in the world.

One of these days, I had planned to bake a caramel cake, and I realized I just couldn’t be asked spending half an hour over a simmering pan watching caramel… I wanted comfort food, ultra-sweet treats, that would be ready really quick, without putting too much effort in it.

Rocky road chocolates and rice krispies treats certainly do fall into this category. And as I couldn’t choose which one I wanted the most, I just decided to combine them! The marshmallows hidden in chocolate (with a little nutty twist… Regressive to the extreme with Nutella AND peanut butter!), the rice krispies for the texture… Mmmmmh. It was rich enough to be satisfied with only a couple of squares, but the small batch I made didn’t last long… Looks like my roommate and friends were quite pleased as well!!!

Regressive Sundays should definitely turn into an institution. Way to go, guys! 🙂

 

 

 

ROCKY ROAD RICE KRISPIES TREATS

 

 

Ingredients:

  • 1 1/3 cups dark chocolate or semi-sweet chocolate chips (7oz – 200g)
  • 2/3 cups peanut butter (~170g)
  • ½ cup Nutella (~180g)
  • 1 ½ cups mini marshmallows (~150g)
  • ½ cup white chocolate chips (50g – you can add pecan chunks instead, if you prefer a more intense nutty flavour)
  • 3 cups rice krispies (75g)

Directions:

  1. Place the dark chocolate, peanut butter and Nutella in a microwave-safe bowl, and heat for 1min. Remove from the microwave, stir, and put it back for another minute. Give it a good stir, the chocolate should be fully melted at this stage (if not, just set aside, the temperature of the mixture will finish melting the remaining chunks).
  2. Mix in the marshmallows and white chocolate chips (or pecans).
  3. Gently fold in the rice krispies, ensure all is evenly coated with chocolate.
  4. Lightly coat a glass baking dish with oil. You may use an 8×8 or 9×13-inch dish, depending on how thick you want your squares to be… I took the 9x13in dish, but didn’t cover the whole surface with these quantities.
  5. Pour the mixture onto the oiled dish and spread it using a rubber spatula. Even the edges if you don’t cover the whole surface of the dish. Refrigerate for at least 1 hour, then slice and serve! Rocky road krispiesRocky road krispies

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

 

 

Il y a des jours, comme ça, où on a envie de poisson pané, purée, tartines de Nutella, Danettes, oursons au chocolat. Des jours où on considère manger la baguette entière avec du beurre et du miel en guise de diner. En mode régression complète, la simple idée de sortir une casserole nous épuise d’avance.

Il se trouve qu’une de ces fameuses journées où les dieux de la cuisine fine ne sont pas avec moi est tombée alors que j’avais promis à un ami de préparer le dessert. D’un coup, la perspective de passer 1h au fourneaux semblait plus proche de la torture que de l’excitation habituelle.

Mais heureusement, les desserts régressistes, ça existe aussi !! 🙂

Des carrés chocolatés au riz soufflé, un peu sur le même principe que les roses des sables, en rajoutant des chamallows pour les transformer en “rocky road” américains. Il n’y a pas plus facile, c’est préparé en 5min et sans cuisson à surveiller. Je pense que c’est même plutôt ludique à préparer avec vos neveux/propres bouts de choux. Et pour apporter ma petite touche à ce goûter ultra-simple, j’ai voulu réutiliser le mélange chocolat – beurre de cacahuètes. Proprement addictif, il avait franchement cartonné dans ma recette de cookies copiée de la Levain Bakery. Je prépare mes tartines du petit déj avec ce mélange depuis un moment, mais je tente d’y convertir toujours plus de monde !

 

 

 

CARRÉS AU RIZ SOUFFLÉ, CHOCOLAT ET GUIMAUVE

 

 

Ingrédients :

  • 200g de chocolat noir
  • ½ cup de Nutella (180g environ, soit les ¾ d’un mini pot)
  • 2/3 cups de beurre de cacahuètes (170g environ, soit le même volume que le Nutella + 1 cuiller à soupe bombée)
  • 100 à 150g de mini chamallows (j’ai essayé de découper une douzaine de gros chamallows en morceaux à la place… Je déconseille vivement !!)
  • 50g de pépites de chocolat blanc (½ cup, mais comme il ne s’agit que de garniture, n’hésitez pas à varier les saveurs les prochaines fois ! Tentez par exemple avec des noix de pécan à la place)
  • 75g de riz soufflé (3 cups de rice krispies, la version nature des Choco Pops)Rocky road krispies

Préparation :

  1. Placez le chocolat noir, le beurre de cacahuètes et le Nutella dans un saladier passant au micro-ondes, et chauffez à puissance maximale pour 1min. Mélangez bien, et chauffez à nouveau 1min. À ce stade, le mélange devrait être onctueux et homogène (et s’il ne l’est pas, laissez simplement de côté, la chaleur résiduelle sera suffisante pour faire fondre les derniers morceaux de chocolat).
  2. Ajoutez les chamallows et les pépites de chocolat blanc (ou les morceaux de pécans).
  3. Ajoutez délicatement le riz soufflé.
  4. Huilez un plat à gratin, carré ou rectangulaire selon l’épaisseur que vous voulez donner à vos carrés. J’ai utilisé un plat en pyrex de 23x33cm, mais sans en recouvrir toute la surface.
  5. Répartissez le mélange dans votre plat et églisez la surface (et éventuellement les bords si comme moi vous ne le remplissez pas) à l’aide d’une spatule. Réfrigérez pour 1h minimum, puis découpez… et dévorez ! Rocky road krispiesRocky road krispies

Note : ces carrés se conservent très bien au réfrigérateur pour plusieurs jours.

Trianon revisité

TrianonVoilà enfin la dernière partie du trio de desserts que j’avais faits à Noël : un Trianon revisité! “Revisité” car la recette prend un paquet de libertés par rapport à celle de votre pâtissier, mais on reste dans le même esprit : un énorme entremets au chocolat, fort en saveur sans être écoeurant pour un sou, trois couches qui mêlent les textures, pour une myriade de sourires autour de la table. Une base de biscuit chocolatée, une couche crousti-fondante de praline feuilleté, et une dernière couche qui va vous surprendre et dont vous allez vous souvenir : une mousse au chocolat délicieuse, décadente, et LIGHT ! Ni beurre, ni sucre, ni jaunes d’oeufs, rien que du chocolat et des blancs en neige.

Effet ga-ran-ti.

Et ne partez pas en courant en imaginant que ça va être d’une complexité démentielle : c’est tout simple. Vraiment. Sérieusement, faire des éclairs m’a donné largement plus de fil à retordre ! Faire ce Trianon m’a pris une grosse heure, sans me presser, et aucune technique compliquée n’est invitée à la fête. Il vous faut simplement un peu de délicatesse pour mélanger des blancs en neige sans les casser… Easy easy !!! Et ne stressez pas en vous disant que vous n’avez pas de cercle de pâtissier ni de rhodoid : j’ai fait le mien dans un bête moule à charnière avec une feuille de papier pour rétroprojecteur (le papier sulfurisé marche parfaitement aussi).

Je me dois de remercier de tout coeur Loukoum, alsacienne comme moi, pour son blog magique qui a le don de me donner faim quel que soit l’article, instantanément. Ce Trianon revisité vient tout droit de son blog, je suis tombée dessus un peu par hasard alors que je cherchais une recette classe et chocolatée pour ce repas de Noël. Du coup, mon succès en cuisine ce 25 décembre est aussi le sien ! Voilà le lien vers sa recette, jetez un oeil, sa deco est bien plus présentable que la mienne (eh oui, je mets des miettes partout et je n’ai pas adapté les quantités à mon moule un chouilla trop grand… Il y a de la marge d’amélioration !) : http://beaualalouche.canalblog.com/archives/2007/07/09/5545009.html

 

 

 

TRIANON REVISITÉ

 

 

Ingrédients pour un moule rond de ø20cm (10-12 personnes):

Pour la base de biscuit chocolatée :

  • 60g de chocolat noir
  • 1 œuf entier + 1 blanc + ½ jaune
  • 1 cuiller à café de Maïzena

Pour la couche pralinée feuilletée :

  • 100g de chocolat noir
  • 300g de pâte de pralin (voir article suivant si vous n’en trouvez pas en magasin)
  • 150g de gavottes émiettés entre les doigts

Pour la couche de mousse au chocolat :

  • 550g de chocolat noir
  • 12 blancs d’oeufs
  • 1 pincée de sel

 

Préparation (à faire ½ journée à l’avance) :

1. Préchauffez le four à 150°C. Beurrez et farinez un moule à charnière (moule à manqué), et recouvrez le fond du moule de papier sulfurisé. Si vous utilisez un cercle à pâtisserie, beurrez-le et farinez-le, et déposez-le sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé.

2. Démarrez par la base de biscuit au chocolat:

  • Faites fondre le chocolat (au bain-marie de préférence, mais j’ai utilisé une simple casserole à feu très doux). Une fois fondu, laissez de côté quelques minutes pour qu’il baisse en température.
  • Montez le blanc d’oeuf en neige au fouet à main dans un petit saladier, cela devrait vous prendre 1 à 2 minutes maximum.
  • Ajoutez le demi jaune + l’oeuf entier au chocolat fondu, en fouettant vivement pour ne pas que l’oeuf coagule.
  • Ajoutez la Maïzena et mélangez bien. Le tout doit être homogène et lisse.
  • Incorporez très délicatement le blanc en neige au mélange chocolaté à la spatule (ne battez surtout pas pour ne pas casser le banc : inclinez le saladier et faites un mouvement circulaire avec la spatule pour soulever la pâte, en suivant le contour du saladier).
  • Versez la pâte dans le moule et égalisez la surface avec la spatule. Enfournez pour 10min, puis laissez refroidir dans le moule.

3. Continuez par la couche pralinée feuilletée, pendant que la base du Trianon refroidit:

  • Faites fondre le chocolat selon votre méthode favorite (comme précédemment, la bain-marie est la meilleure option).
  • Ajoutez-y la pâte de pralin, les crêpes gavottes émiettées, et mélangez bien.
  • Assurez-vous que le moule à charnière a suffisament refroidi, et ouvrez-le délicatement. Tapissez-en le contour d’une bande de rhodoid (ou de papier sulfurisé), en la faisant descendre de sorte à ce qu’elle entoure aussi la base de biscuit chocolatée. Refermez le moule, et répartissez uniformément le mélange chocolat-pralin-gavottes sur la base de biscuit. Étalez-le bien, et entreposez au réfrigérateur pour qu’il se solidifie, le temps de préparer la dernière couche du Trianon.Praline & gavottes

4. Finissez par la couche de mousse au chocolat :

  • Faites fondre le chocolat pour la troisième fois, toujours selon votre méthode favorite.
  • Pendant ce temps, montez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Utilisez un batteur électrique cette fois-ci, et soyez sûrs d’utiliser un GRAND saladier: 12 blancs d’oeufs, ça prend du volume une fois en neige !
  • Incorporez très délicatement les blancs en neige au chocolat fondu à l’aide d’une spatule. Allez-y par petites quantités, en 6 ou 8 ajouts successifs, et soulevez la pâte par mouvements circulaires comme expliqué pour le biscuit. Ca va prendre quelques minutes, mais patience, ça vaut le coup ! Vous pouvez éventuellement mélanger la première cuiller de blancs en neige en fouettant pour détendre le chocolat si il a un peu refroidi et est un peu compact.
  • Quand le tout est bien incorporé, léger et mousseux, sortez le gâteau du frigo et versez la préparation sur la couche pralinée feuilletée. Lissez la surface, recouvrez de film alimentaire et réfrigérez pour une demi-journée.Chocolate mousse layer

5. Au moment de servir, ouvrez le moule à charnière, débarassez- vous de la bande rhodoid, et sortez le gâteau sur le plat de service (la couche de papier sulfurisé a normalement empêché la base de biscuit de coller au métal). Décorez selon l’humeur : des noisettes caramélisées comme Loukoum, ou bien tentez une version fruitée.. J’ai opté pour des tranches de carambole, et mon plan B en cas de carambole introuvable était de transformer des rondelles de kiwi en étoiles à l’emporte-pièce !Carambole - star fruit

Note #1 : la couche de mousse au chocolat contient des oeufs crus, donc gardez impérativement le dessert au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Une fois les assiettes remplies, remettez-le au frais aussitôt.

Note #2 : si comme moi votre moule est plus grand que ø20cm, deux solutions s’offrent à vous. S’il est légèrement plus grand (ø22-24cm), votre gâteau sera simplement moins haut. S’il est beaucoup plus grand (ø26-28cm), doublez les quantités pour la base de biscuit au chocolat, et augmentez de moitié celles de la couche pralinée. La quantité de mousse au chocolat est suffisamment grande pour que vous n’ayez pas de souci pour remplir votre moule, quelle que soit sa contenance.

.

.

.

.

.

.

.

*** THE ENGLISH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

The last recipe of the triple Christmas dessert has finally arrived! It took me a while to translate it and sort out the pictures, but here it is: you can now make your own fancy and decadent Trianon! A strong chocolate flavor without being overwhelming, 3 layers for different textures, and you should put a smile on everyone’s face around the table. A chocolate sponge cake base, covered with a crispy nutty praline layer, and a final topping that you will remember: a luscious and LIGHT chocolate mousse, without any butter or egg yolks! Success is on the way, folks.

Don’t run away thinking this will be awfully difficult: it’s really easy. Honestly, baking profiteroles or cinnamon roll is more difficult. This dessert will take you about an hour or so, and you won’t have to use any crooked technique. You only need to be able to whip egg whites and fold them into a batter carefully, how easy is that? Regarding the fancy ingredients, don’t panic. The gavottes are easy to find online, and you can make your own praline paste (see note below).

I can’t write this recipe without thanking Loukoum, whose amazing blog has been making me drool for months. This recipe come straight from her blog, I’ve been lucky to find it while I was looking around for a classy and tasty chocolate cake, festive enough to be brought to the Christmas table. Have a look at her blog, even if it’s in French, the gorgeous pictures will give you tons of ideas: http://beaualalouche.canalblog.com/archives/2007/07/09/5545009.html  

And now, time to roll up your sleeves and glam up your table with this dessert!!

Trianon

 

 

 

TRIANON

 

 

Ingredients for an ø8in spring-form pan (10-12servings):

For the chocolate sponge cake base:

  • 60g dark chocolate
  • 1 egg + 1 white + ½ yolk
  • 1 teaspoon corn starch

For the crispy praline layer:

  • 100g dark chocolate
  • 300g praline paste
  • 150g thin crispy crêpes “gavottes”, crushed into large crumbs with your fingers

For the chocolate mousse layer:

  • 550g dark chocolate
  • 12 egg whites
  • 1 pinch salt

Note #1: You can find gavottes online easily, a lot of websites sell some, just make sure to take the plain ones for this recipe! And go ahead and order a box of chocolate-covered gavottes, it’s one on the best and finest French treats you’ll have for tea time.

Note #2: See recipe next post if you can’t find any praline paste in store, it’s really easy to do your own, and incredibly cheaper (basically, it’s only ground caramelized nuts).

 

Directions (must be prepared ½ day ahead):

1. Grease the bottom and the sides of an ø8in/20cm springform pan, dust with flour, and line the base with parchment paper. Preheat your oven to 300F / 150°C.

2. Start with the chocolate sponge layer:

  • Melt the chocolate (in a saucepan set over a double boiler is the best method, but directly in the saucepan over low heat, or short time in the microwave works well also). Once melted, remove from heat and let aside for a couple of minutes (don’t let it cool completely, we need it warm but not hot).
  • In a bowl, beat the egg white manually with a whisk until very firm (should take 1 or 2 min maximum).
  • Add the ½ yolk + the whole egg to the melted chocolate, beating continuously so the eggs don’t scramble.
  • Add the corn starch and mix well to get rid of the lumps; you should get a smooth mixture.
  • Using a rubber spatula, fold the beaten egg white into the chocolate mixture VERY carefully (do NOT beat or you’ll break the egg white: tilt the bowl and lift the batter in large circles, with the spatula along the edges of the bowl).
  • Pour into the prepared pan, gently spread it evenly, and bake for 10min. Let cool completely in the pan.

3. The next step is the crusty praline layer:

  • Melt the chocolate according to your favourite method (see above).
  • Once melted, remove from the heat and mix in the praline paste. Add the crushed gavottes, give it a good stir and make sure they are evenly coated with praline-chocolate.
  • Make sure the springform pan has cooled, open it, and line the spring part with a band of parchment paper (or rhodoid if you find some). Try to slip it between the tin and the chocolate sponge base, and close the spring.
  • Spread the praline-gavottes mixture evenly over the chocolate sponge base, and refrigerate so it can thicken a little.

4. Finish with the luscious chocolate mousse layer :

  • For the third time, melt some chocolate, still using your favourite method. Let aside.
  • In the meantime, grab a LARGE bowl, and whip the egg whites with a pinch of salt until very stiff. Use an electric mixer this time, or your shoulder/elbow won’t survive!
  • Using a rubber spatula, fold the stiff egg whites into the chocolate VERY carefully (again, do NOT beat or you’ll break the egg white: tilt the bowl and lift the batter in circles). Add the egg whites to the chocolate in small batches, one by one, maybe 6 or 8 total. It will take several minutes, but be patient, it’s worth it! If the chocolate has cooled and forms a bit lump, you can take a whisk and beat in the first batch of egg whites to loosen it up, but make sure to add the rest with care.Folding in the egg whites
  • When the egg whites are blended into the chocolate and you get a light fluffy mousse, take the cake out of the fridge, and pour the mousse over the crispy praline layer. Even the top with your spatula, cover the whole tin with plastic wrap, and refrigerate for ½ day.

5. Before serving, open the spring, peel off the parchment paper, and transfer the cake onto the serving plate. Use your imagination to decorate: Loukoum used caramelized hazelnuts, and I went for sliced star fruit (the quickest way to have a nice presentation, naturally pretty so you don’t need to do much!)

Note #1: the chocolate mousse contains raw eggs, so make sure to keep the dessert refrigerated until you serve it. Once the dessert plates dressed, put the rest of the cake back in the fridge. Use an ice box if you need to bring it over to a friend’s dinner.

Note #2: if your pan is larger than ø8in-20cm (like mine!), you have two options. If only slightly bigger (ø9in-23cm), your cake will simply be a little thinner, no worries. If your pan is much bigger (ø10-27cm), double the quantities for the chocolate sponge base, and add half of the quantities for the crispy praline layer. The amount of chocolate mousse is big enough so you won’t have any issue filling the tin, whatever its size.BLOG P1120217 c

Mississippi Mud Cake

Today’s the recipe of the famous Mississippi Mud Cake (which in my case should be named the Mississippi Mess Cake… Pardon the poor pictures!), a decadent, gooey, amazing Southern chocolate cake.

After having asked a few friends what their favorite dessert was, fishing for ideas for my next baking sessions, I have been incredibly lucky to get Amanda’s own mother’s recipe of the Mississippi Mud Cake. I was really excited when I received it, family recipes are a special, valuable, precious thing that you usually don’t give away so easily!! Thanks so much, Amanda! 🙂

I have tried to honor the recipe and made it Chickie’s way, I’ve just slightly adjusted the amount of sugar (as French people aren’t really used to overly sweet desserts). But of course, I’ll give her original version! I have brought it at work to celebrate my permanent contract, and my colleagues cleaned the massive plate in 20min. Sheer gluttony. Needless to say, I fought a bit and managed to spoon out the gooey center just for me!!! Absolutely worth every single calorie.

The pictures were taken from a phone, which explains why they’re not exactly of great quality and look quite messy. It really doesn’t do justice to this amazing cake, so I’ll update the post with nicer pics next time Mississippi is on the menu!

 

 

 

CHICKIE’S MISSISSIPPI MUD CAKE

 

 

Ingredients:

Cake:

  • 2 cups (250g) plain flour
  • 2 cups (400g) sugar (I edited this one to 325g only, and it was sweet enough for a European taste…)
  • ½ tsp salt
  • 1 tsp cinnamon (Amanda doubles it, to be sure to taste it… Let’s follow her!)
  • 1 cup butter (225g – must be real butter!!)
  • 1 cup water (240mL)
  • 3 heaping tablespoons cocoa powder (I usually used Dutch-processed cocoa)
  • 2 eggs, beaten
  • 1 tsp baking soda
  • ½ cup buttermilk (125mL)
  • 2 tsp vanilla

Icing:

  • 1 stick butter (113g)
  • 3 tablespoons cocoa
  • 6 tablespoons milk
  • 1 tsp vanilla
  • 16 oz powdered sugar (400g… I didn’t have enough icing sugar left in my pantry, so my icing looks more like a chocolate sauce… which was really nice as well! Never panic in your kitchen.)

 

Directions:

  1. Grease a shallow, oblong pan (9x13in – 23x33cm) and preheat your oven to 350F / 175°C.
  2. Sift together in a large bowl the flour, sugar, salt, baking soda and cinnamon.
  3. In a saucepan, bring butter, water, and cocoa to a boil. Stir to combine well.
  4. Pour over flour mixture and stir to combine.
  5. Add the beaten eggs, vanilla and buttermilk. Your batter should be nice and smooth.
  6. Pour into the prepared pan and bake until just done. This might take 25 to 35 minutes, you will need to keep an eye on it. (Chickie’s method was to slightly underbake it for gooey deliciousness. Having spooned out the center of this cake myself, I can’t approve more!!)
  7. During the last 10 minutes of baking, prepare the icing. In a saucepan, mix butter, cocoa and milk. Stir occasionally and keep the heat low/medium until the butter is melted and everything well combined. Add sugar and vanilla, and stir very well until incorporated.
  8. Frost the cake immediately upon removing from the oven.

Try to resist very hard, sigh loudly, and dig a spoon into the gooey center!

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Au menu du jour, voilà le fameux Mississippi Mud Cake, gâteau au chocolat typique du Sud des USA, et qui est le reflet parfait de la cuisine de ces états : riche, réconfortant, et à se damner. Du bonheur à la petite cuiller !

Un jour où je cherchais des idées pour mes prochaines sessions pâtisserie, j’ai fait un petit tour des amis pour leur demander quel était leur dessert favori… et j’ai été extrêmement chanceuse de récupérer cette recette qu’Amanda tient de sa propre mère ! A ses dires, c’est le gâteau des souvenirs de son enfance, toujours ultra-fondant, le classique avec lequel sa maman régalait la maison.

J’étais vraiment ravie, étant donné que je considère les recettes de famille comme quelque chose de spécial, précieux, qu’on ne donne pas si facilement ! Merci encore Amanda 🙂 J’ai tenté de faire honneur à la recette et de la faire à la façon de Chickie, la maman. J’ai simplement ajusté la quantité de sucre (toujours bien supérieure aux standards français, plutôt dans les 400g que les 250g habituels…), mais je vais bien évidemment donner les quantités originales. On a dit que les recettes de famille c’est précieux, non mais.

J’ai ramené ce gâteau au bureau pour fêter mon CDI avec mes collègues, et je dois dire que je travaille avec des estomacs sur pattes : ils ont réussi à nettoyer ce plat énorme en moins de 20 minutes. À peine sortis de réunion. Bien évidemment, j’ai suffisamment joué des coudes pour accéder au centre coulant du gâteau, armée d’une cuiller… Et je vous assure que ça en valait la peine ! Les photos ont été prise depuis un portable, ce qui explique le résultat de qualité très moyenne. Elles ne rendent vraiment pas justice à cette merveille de gâteau, donc j’essayerai d’en prendre de nouvelles à la prochaine édition du Mississippi Mud Cake !

 

 

 

CHICKIE’S MISSISSIPPI MUD CAKE

 

 

Ingrédients :

Cake :

  • 250g de farine
  • 400g de sucre (parfait pour un palais américain, mais les 300g que j’ai mis étaient amplement suffisants !)
  • ½ cuiller à café de sel
  • 1 cuiller à café de cannelle (Amanda double en général la quantité pour que la saveur ressorte davantage. J’adhère !)
  • 225g de beurre
  • 240 mL d’eau
  • 3 cuillers à soupe bombées de cacao amer en poudre (type Van Houten)
  • 2 oeufs, battus
  • 1 cuiller à café de bicarbonate de soude (remplacez par de la levure chimique si vous n’en avez pas)
  • 125mL de buttermilk (lait ribot ou lait fermenté en France… Si vous n’en trouvez pas, remplacez par le même volume d’un mélange moitié yaourt, moitié lait)
  • 2 cuillers à café d’extrait de vanille liquide (remplacez par du sucre vanillé si vous n’en avez pas)

Glaçage :

  • 115g de beurre
  • 3 cuillers à soupe de cacao amer en poudre
  • 6 cuillers à soupe de lait
  • 1 cuiller à café d’extrait de vanille liquide
  • 400g de sucre glace (Je n’en avais clairement plus assez, il devait rester à peu près 100g dans la boite… Ce qui explique que mon glaçage ressemble plutôt à une sauce au chocolat ! Mais c’était tout aussi délicieux. Ne paniquez jamais en cuisine, les recettes sont faites pour être adaptées !)

 

Préparation :

  1. Beurrez et farinez un moule rectangulaire de 23x33cm environ (ou tout plat à gratin équivalent). Préchauffez le four à 175°C.
  2. Tamisez dans un grand saladier la farine, le sucre, le bicarbonate (ou la levure), la cannelle et le sel.
  3. Dans une casserole, faites fondre le beurre. Ajoutez l’eau et le cacao, ammenez à ébullition et assurez-vous que le cacao soit bien dilué.
  4. Versez sur le mélange de farine, et mélangez bien.
  5. Ajoutez les oeufs battus, la vanille et le buttermilk. La pâte devrait être bien lisse.
  6. Versez dans le moule et enfournez jusqu’à ce que le gâteau soit tout juste cuit. Cela peut prendre de 25 à 35 minutes, il va falloir le surveiller (La méthode de Chickie était de stopper la cuisson avant qu’il ne soit tout à fait cuit, pour que le centre reste coulant à souhait… Pour avoir mangé le centre du mien à la petite cuiller, je ne peux que vous recommander chaudement cette version !!)
  7. Pendant que votre cake est au four, préparez le glaçage. Dans une casserole, rassemblez le beurre, le cacao et le lait. Faites fondre à feu doux. Une fois le beurre fondu et le tout bien homogène, ajoutez le sucre et la vanille, et mélangez bien jusqu’à ce que tout soit correctement incorporé.
  8. Répartissez ce glaçage sur le cake immédiatement à la sortie du four. Tentez de résister un petit peu, soupirez très fort, et jetez-vous dessus. Méthode recommandée : plantez-lui une cuiller en plein coeur.

Note #1 : tout comme un brownie, il se conservera parfaitement au frigo si vous le préparez la veille et que vous le couvrez d’un film plastique. Ne le découpez surtout pas à l’avance, il perdrait de son moelleux !

Note #2 : pas mal de recettes américaines rajoutent des marshmallows sur le dessus du Mississippi Mud Cake… Que le premier qui teste me donne son avis, pitié !!! 😀

Chocolate Chip Scones

What makes me happy? Biting into a chocolate chip scone. It doesn’t get simpler than that. When you had a bad day / crappy weather / had to run after your bus / the mailman lost your package / skype didn’t want to let you make faces with your nephews, just bite into a chocolate chip scone. This is the never-failing answer to all of your sorrows.

Well, at least it works for me!!

I already had a real soft spot for these when I was still studying in France thanks to Starbucks, but I became highly addicted in the US, with the scones from Whole Foods bakeries. They are ridiculously good!! Soft inside and crunchy outside, a hint of cinnamon, and sometimes whole wheat flour… I generally bought some every week or two, making sure I’d have enough to keep me going until the next day.

This type of flavored scone is quite difficult to find in UK, the traditional version served with jam and clotted cream being widely present in every café or bakery. Fortunately, if you have 25min of free time ahead, these beauties are REALLY easy to prepare. Spend ten minutes or so playing with flour and butter, pop the result in the oven for ten more minutes, and the chocolate chip scones are all yours!!! And waaaaay too good to share… Your roommates can make their own batch, give them the recipe.

 

 

CHOCOLATE CHIP SCONES

 

Ingredients:

  • 2 ¼ cups all-purpose flour (280g)
  • 2 teaspoons baking powder
  • ¼ cup sugar (50g)
  • ¼ teaspoon salt (discard if you are using salted butter)
  • ½ stick cold unsalted butter, cubed (60g)
  • ½ cup semi-sweet chocolate chips (80g… But you can add more, as long as you manage to blend it to the dough!)
  • 1 cup heavy cream (240g, the purpose is to have something thick, so do not use liquid or light cream here… Sour cream works very well, if this is the only non-liquid cream you find)
  • Granulated sugar for decoration

Directions:

  1. Preheat your oven to 350F / 180°C. Line a sheet pan with parchment paper.
  2. In a large bowl, blend together the flour, baking powder, salt and sugar.
  3. Add the cold diced butter to the flour mixture, and incorporate using your fingertips. Yes, you can use your blender and the “pulse” function if you really want it, but as usual I prefer the version where you get to play with your hands! And it won’t take much longer, after 2-3min you should get a crumbly-sandy texture.
  4. Add the cream, and blend it the same way. This time, you should get big floury lumps, just moistened.
  5. Turn the dough out onto a lightly floured surface, and knead briefly until it forms a ball. Fold in the chocolate chips.
  6. Pat the dough into a 1.5in/4cm thick disc (~8in/20cm diameter). Lightly moisten the surface with water (use a cooking brush… or your fingertips again!), and sprinkle with granulated sugar.
  7. Cut into 8 wedges (you can go from 6 to 10 pieces, depending on how hungry you are!), and place them on the prepared baking sheet. Bake for 12min, until light golden. Don’t let them turn too brown, or they’ll be harder… So if your oven tends to burn everything, place the baking sheet in the lower half.
  8. Transfer onto a cooling rack, and let cool completely before storing in an airtight container. If you can resist the smell and not eat all of it in the next hour, these scones will actually keep pretty well for a few days. You can still freshen them up a bit with a quick nuke (10s) in the microwave.

Note #1: the recipe is adapted from one of my favorite blogs! http://cakesinthecity.blogspot.fr/2012/09/blueberry-scones.html

Note #2: you’ve probably noticed through the last couple of posts that my kitchen is very poorly lit… And if you are not planning on baking around noon, you can’t avoid this ugly dim light… which is a disaster for pictures! But fortunately, my adorable new roommate has a REAL camera. Four times the size of mine, that gives you great pictures whatever the light (see the one at the beginning of this post). A new partnership is born!!! Gracias Carmen!!!

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Mordre à pleines dents dans un scone aux pépites de chocolat fait partie de ces petites choses qui me font instantanément afficher un grand sourire. Quel que soit le bobo ou la raison de déprime passagère, la contrariété du moment ou le gros nuage indésirable qui se pointe, un scone vient à bout de tous les maux.

Enfin, des miens en tous cas… Infaillible 🙂

Une fois encore, il s’agit d’un de mes gâteaux préférés de ma période US. J’en mangeais quasiment chaque semaine, toujours la version aux pépites de chocolat (même si les blueberries sont aussi une valeur sûre), et j’en achetais en général un de plus pour mon petit dej du lendemain. Pour les expats’, je recommande ceux des Whole Foods bakeries (mes chouchous), et en France j’en trouvais au Starbucks quand j’étais étudiante… Mais ces scones aux pépites se sont révélés plus compliqués à trouver en UK : cette version customisée du scone n’est pas courante, on trouve plutôt le vrai scone british, un chouilla plus sec et servi tartiné de crème/confiture. Du coup je commençais à être sérieusement en manque, il me fallait ma dose de chocolate chip scones !!! Et pour y remédier le plus rapidement possible (une condition aussi sérieuse que la privation de scones ne peut pas attendre, qu’on se le dise ), cette recette est un petit miracle : une dizaine de minutes de bidouillage les mains plongées dans la farine, autant pour le passage au four, et paf ! Vous avez vos scones tout chauds, tout beaux. Aussi facile, c’est presque pas du jeu.

Petite note pour ceux qui n’ont jamais mangé de scones et qui s’attendent au moelleux d’un muffin, détrompez-vous et prévoyez une bonne tasse de thé en accompagnement ! La texture est bien plus sèche et farineuse. Difficilement définissable, je dirais que c’est à mi-chemin entre un biscuit et un cake. C’est surprenant au début… et hautement addictif ! Voyez vous-même 😉

 

 

SCONES AUX PÉPITES DE CHOCOLAT

 

Ingrédients (pour 8 scones) :

  • 280 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique (2 cuillers à café)
  • 50 g de sucre
  • 2 pincées de sel (sauf si comme moi vous utilisez du beurre salé)
  • 60 g de beurre froid coupé en dés
  • 80 g de pépites de chocolat (tentez 100g, si vous arrivez à les incorporer à la pâte !)
  • 240 g de crème fraiche épaisse
  • Du sucre en poudre pour décorer

Préparation :

  1. Préchauffez le four à 180°C. Recouvrez la plaque du four de papier sulfurisé.
  2. Mélangez dans un saladier la farine, la levure, le sel et le sucre.
  3. Ajoutez le beurre et mélangez du bout des doigts en effritant le beurre dans la farine. Eh oui, j’y vais à pleines mains, comme une barbare me direz-vous… Mais c’est ce que j’aime en cuisine ! Rien ne vous empêche d’utiliser un robot et sa fonction “pulse” (une dizaine de fois seulement)  si vous n’aimez pas avoir de la pâte sous les ongles. A ce stade, le mélange devrait avoir une consistence de sable, un peu comme pour un crumble très farineux.
  4. Ajoutez la crème et faites de même, incorporez-la du bout des doigts. Ce coup-ci, vous devriez obtenir des gros paquets farineux (ça ne vous donne pas l’impression de serrer une balle anti-stress ?).
  5. Farinez votre plan de travail, et déposez-y la pâte (enfin les gros grumeaux de pâte). Ajoutez les pépites de chocolat, et travaillez la pâte à la main pour former une boule tout en incorporant les pépites.
  6. Formez un disque et aplanissez-le (environ 20cm de diamètre et 3-4cm d’épaisseur). Humidifiez légèrement la surface en la tapotant avec vos mains passées sous l’eau (à nouveau en mode barbare-tactile, mais vous pouvez parfaitement utiliser un pinceau si ça vous chante si vous en avez un), et saupoudrez de sucre en poudre.
  7. Découpez 8 scones (en les faisant plus petits ou plus gros selon votre appétit, vous pouvez arriver à 6 ou 10 pièces), transférez-les sur la plaque préparée, et enfournez pour 12min. Attention, ils doivent à peine dorer, donc utilisez la fonction chaleur ventilée de votre four, et/ou placez la plaque dans le tiers inférieur du four.
  8. Laissez-les refroidir sur une grille, et conservez-les dans une boite hermétique si vous n’arrivez pas à tout engloutir du premier coup (mais tentez quand même, je vous assure que c’est faisable !). Ils se conservent très bien pendant plusieurs jours.

Note #1 : recette adaptée d’un de mes blogs fétiches !! http://cakesinthecity.blogspot.fr/2012/09/blueberry-scones.html

Note #2 : comme vous l’avez peut-être remarqué au fil de ces derniers articles, ma cuisine est très mal éclairée (la saison n’aidant pas…) Ce qui est une malédiction pour les photos si la séance cuisine n’est pas prévue en début de journée ! Impossible d’éviter cette lumière terne avec mon appareil, même en retouchant les clichés. C’était sans compter l’arrivée d’une nouvelle coloc absolument adorable… Qui a un vrai appareil. Quatre fois plus gros que le mien. Qui prend des photos nickel-Michel quel que soit l’éclairage avec lequel vous devez vous débrouiller. Comme celle au début de cet article par exemple. Un nouveau partenariat est né ! Merci Carmen !!!!

Chocolate & Peanut Butter Chips Cookies

My relationship to peanut butter is a story of love and hate.

You couldn’t find it in France at all until recently, but I first tasted it as a teenager when a friend brought some from her vacation in the US. Quite honestly, I immediately hated it. Served on a raw toast and topped with jam… Disgusting!! I carefully kept away from this evil invention for years, until I moved to the US.

And then… Man, I was doomed.

A friend introduced me to peanut butter cups, peanut butter M&M’s, chocolate cupcakes with peanut butter frosting, etc… Oh dear. I just knew I’d never be able to resist anything featuring chocolate & peanut butter!! Perfectly impossible; this is the best marriage since vodka & cranberry juice. Highly addictive.

A slight issue though: I am not living in America anymore, and peanut butter chocolate candies are really, really hard to find in Europe. Major cultural drawback, in my humble opinion. But internet gave us Am****, and as my previous roommate Caro used to say: “if you can’t find your item there, well, it means it doesn’t exist!!”. And indeed, I could find peanut butter chips on this website… which brought back to life a big lot of my baking fantasies!! First on the list: the more-than-famous cookies from the NY Levain Bakery. These are to die for, and can’t be described by human vocabulary. Please run to this place if you ever have the opportunity!! You’ll end up dreaming of them. I’ve found several blogs on internet comparing recipes and baking tips to try to get cookies as similar as possible to the Levain’s ones, and I finally based my recipe on this one: http://lisamichele.wordpress.com/2008/05/28/my-much-talked-about-levain-bakery-copycat-cookie-recipes/        Many thanks to Lisa for her passion and clever tips!! 🙂

And here we are, after 1/2hr in your kitchen, you’ll get the sexiest cookies ever, and fill your house with a smell that’ll bring all of your housemates out of their rooms. I swear you’ll remember it!!!

 

 

 

CHOCOLATE & PEANUT BUTTER CHIPS COOKIES

 

 

Ingredients:

  •  2 sticks cubed unsalted butter (225g – ideally between cold and soft… Definitely not melted but no too hard neither!)
  • 1 ¼ cup granulated sugar (250g – I have put 1cup white sugar and ¼cup brown sugar, to add a little chewiness)
  • 2 eggs
  • ¼ to ½ cup good quality dark cocoa powder (40 to 70g) – If you don’t use Dutch-process cocoa but basic unsweetened cocoa (this is mentioned somewhere on the can), add ½ teaspoon baking soda to the dry ingredients.
  • 2 ¼ to ½ cups all-purpose flour (more or less 300g)
  • 1/4 teaspoon salt
  • 3/4 to 1 teaspoon baking powder
  • 1 cup semi-sweet chocolate chips (150g)
  • 2 cups peanut butter chips (300g – I’ve put only 1 ½ cups / 200g)

Directions:

  1. Preheat your oven to 350F / 180°C. Line a sheet pan with parchment paper (prepare 1 or 2 extra sheets of parchment paper).
  2. Cream the butter and sugar in a bowl, beat until well blended and fluffy. You can save time and sweat by using a stand mixer fitted with paddle attachment… but I didn’t have any, so I figured this would be a little work out, and eating these cookies will be a fair reward. Perfectly feasible, no worries!
  3. Add the eggs and beat until well incorporated.
  4. Mix in the cocoa powder.
  5. Sift together in a bowl the flour, salt and baking powder (and optional baking soda). Add it to the egg/butter/cocoa mixture, and mix in until just combined.
  6. Gently fold in the chocolate and peanut butter chips. Make sure that these are evenly distributed in the dough.
  7. Spoon the dough onto the prepared sheet pan to form the cookies (you can make 12 jumbo cookies like in the bakeries, or about 25 regular small cookies). Flatten/reshape them a little bit using a fork dipped in flour.
  8. Bake for 10-12min for the small cookies / 16-20min for the jumbo cookies. It all depends on how raw you love the interior… and as you can’t rely on the cookie’s color to give you a hint on how cooked it is… You’ll have to give it a try! 😀

Important: keep in mind that they will get a lot tougher upon cooling, so no need to have them really hard when you take them out of the oven. They would be overbaked. Let your cookies cool on a rack, and store them in an airtight container. After a few days, you can freshen them a bit with a quick microwave (5 to 10seconds) session!

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Ma relation avec le beurre de cacahuètes est un peu particulière, puisque je suis passée du dégout absolu au grand amour.

Pas franchement courant en France jusque très récemment, j’en avais gouté pour la 1ère fois au collège, quand une amie en avait ramené de ses vacances aux USA. Tartiné sur une tranche de pain de mie tout mou et recouvert de confiture, j’avais trouvé ça franchement infame ! Mais comme tous les autres autour de moi se resservaient de bon coeur, j’en avais conclu à une simple incompatibilité, et suis restée le plus loin possible de tout ce qui pouvait s’en rapprocher pendant des années, frileusement.

Et un beau jour, j’ai déménagé aux USA.

Là, une amie m’a fait découvrir les Reese’s, les M&M’s au peanut butter, les cupcakes au chocolat recouverts de crème au peanut butter, etc… J’étais fichue. Incapable de résister au moindre dessert alliant chocolat et peanut butter. C’est simplement le meilleur mariage depuis les framboises et le chocolat blanc. Ou la vodka et le jus de cranberry. Ou Page et Plant. Bref, je m’égare, mais vous avez saisi l’idée : c’est hautement addictif.

Un très léger souci cependant : je n’habite plus aux USA, et les confiseries au beurre de cacahuètes sont très, très difficiles à trouver en Europe. Différence culturelle majeure !!!! Mais internet nous a donné l’ami Am****, et comme le disait ma coloc Caro : “si tu ne trouves pas ce que tu cherches sur ce site, c’est que ça n’existe pas !!”. Effectivement, j’ai réussi à trouver des pépites de beurre de cacahuètes, ingrédient inespéré qui a ressuscité bon nombre de mes fantasmes de pâtissière !! En haut de la liste, les cookies de la Levain Bakery à New York, célebrissimes sur toute la côte Est (je ne blague pas, ils sont à se damner, et mon faible vocabulaire ne leur rendrait pas justice, donc si vous avez la chance de faire un tour à Manhattan un jour, courez-y !!!). J’ai trouvé plusieurs blogs de passionnées qui ont tenté de recréer les recettes de ces cookies, et j’ai finalement arrêté mon choix sur celle de Lisa…que je remercie chaleureusement pour cette recette qui démonte et ses conseils de futée : http://lisamichele.wordpress.com/2008/05/28/my-much-talked-about-levain-bakery-copycat-cookie-recipes/

Et voilà, après 1/2h de bidouillage dans votre cuisine, vous vous retrouvez avec les meilleurs cookies du monde (dixit mon coloc et mon boss) et une maison qui embaume tellement que tous ses habitants vont rappliquer à vos côtés comme par magie… Je vous garantis que vous n’allez pas le regretter !

 

 

COOKIES AUX PÉPITES DE BEURRE DE CACHUÈTE ET DE CHOCOLAT

 

Ingrédients :

  •  225g de beurre (idéalement un peu mou… Mais certainement ni fondu ni trop dur !)
  • 250g de sucre (j’ai mis 200g de sucre et 50g de vergeoise brune, pour une texture plus moelleuse)
  • 2 oeufs
  • 40 à 70g de cacao en poudre non sucré de bonne qualité (type Van Houten)
  • 300g de farine (grosso modo)
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuiller à café de levure chimique (~ ½ sachet)
  • 300g de pépites de beurre de cacahuètes (J’en ai mis 200g seulement – trouvables sur internet ou dans les épiceries américaines)
  • 150g de pépites de chocolat

 

Préparation :

  1.  Préchauffez le four à 180°C. Recouvrez la plaque du four de papier sulfurisé (prévoyez 1 ou 2 feuilles supplémentaires).
  2. Battez le beurre (un peu ferme, mais ni fondu, ni trop dur) avec le sucre dans un saladier jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène et léger. Vous pouvez épargner un bon quart d’heure et un peu de sueur en mettant à contribution votre robot muni d’une pale… Mais c’est tout à fait faisable à la main, et ça n’en rendra votre consommation de cookies que plus justifiée.
  3. Ajoutez les oeufs et battez jusqu’à ce qu’ils soient correctement incorporés.
  4. Ajoutez le chocolat en poudre.
  5. Dans un saladier à part, tamisez la farine avec le sel et la levure (facultatif selon certains, garantie pour un bon résultat selon d’autres, je vous laisse en juger par vous-mêmes… Personnellement, les séances pâtisserie me vident l’esprit, donc ça ne me dérange pas de les ralonger !). Ajoutez à la préparation précédente et mélangez jusqu’à ce que cela soit tout juste incorporé. Pas la peine de battre le mélange plus longtemps à ce stade, vous risquez de vous déboiter le bras et d’obtenir une pâte vraiment trop compacte.
  6. Ajoutez les pépites à la pâte, et assurez-vous qu’elles soient correctement réparties (sous peine de vous retrouver avec des râleurs qui vont vous enquiquiner pour un cookie qui a moins de pépites que celui du voisin).
  7. Déposez des cuillers de pâte sur la plaque recouverte de papier sulfurisé pour former les cookies (vous pouvez en faire 12 très gros comme dans la fameuse boutique, ou environ 20 à 25 de taille standard). N’hésitez pas à les aplatir un peu et à leur donner une forme présentable à l’aide d’une fourchette plongée dans de la farine.
  8. Enfournez pour 10-12min dans le cas des cookies standards / 16-20min pour les cookies très épais. Cela dépend un peu de la façon dont vous préférez vos cookies, à l’intérieur plus ou moins moëlleux… Et comme cette fois vous ne pouvez pas vous fier à leur coloration pour savoir s’ils sont cuits, je suis navrée mais il va falloir goûter ! 🙂 🙂

Important : gardez en tête qu’ils vont pas mal durcir en refroidissant, inutile donc d’attendre qu’ils soient très durs pour les sortir du four. Ils seraient bien trop cuits.  Laissez vos cookies refroidir sur une grille, et placez-les rapidement dans une boite hermétique. Ils se conservent très bien plusieurs jours, et vous pouvez toujours leur redonner un peu de fraîcheur en les passant 5 à 10 secondes au micro-ondes !

Briochettes fourrées

I’m pretty sure all of you have already been eating stuffed brioche rolls from the supermarket… Really convenient snack, easy to grab on the go when you need to run after your bus (I hate mornings, so I basically run after my bus every morning).

Well, guess what? It is so easy to make yourself! And incredibly more flavorful, moist and yummy. Much healthier as well: no conservatives, additives or plastic wrap!

You’ll only have to play with your hands and knead the dough for 5min, let it rise gently and have a nap / finish your book / your Dexter episode in the meantime, play 5 more minutes with the dough to form the briochettes, and here we go! After their journey in the oven, I swear you’ll be drooling on the floor.

 

 

STUFFED BRIOCHE ROLLS

 

Ingredients:

  • 3 cups all-purpose unbleached flour (350g)
  • 50g butter (~ 3 or 4 tablespoons, ½ stick)
  • ¼ cup sugar (50g)
  • 200mL milk (a little over ¾ cup)
  • 1 egg yolk
  • 1 package active dry yeast (¼ oz – 7g)
  • 1 teaspoon salt
  • Stuffing: dark chocolate cut in bars, or any jam you want

Note: feel free to stuff your brioche rolls with caramel if you fancy it, or add chocolate chunks to the dough instead… Be creative!

Directions:

  1.  Heat gently the milk until lukewarm, using a microwave or the stove (be sure to watch it in this case). If you made it boil accidentally, wait until it cools a little bit: if the milk is too hot, you might kill the yeast. When lukewarm, remove from the heat, stir in the yeast and set aside.
  2. Melt the butter on the stove over low heat, or in the microwave (don’t let it burst!). Once melted, remove from the heat and add the sugar.
  3. Combine the milk and butter mixtures.
  4. Sift the flour in a large bowl with the salt, and pour the liquid mixture. Start stirring with a fork, and finish combining correctly with your hands, until the dough forms a smooth, firm ball.
  5. Knead this dough for a couple of minutes. If it looks too dry, add an extra dash of milk; and if too sticky, add a spoon of flour. Cover the bowl with a plastic wrap or a towel, and leave it for 30min in the warmest place of your kitchen. The dough will rise, and should double in size.
  6. Line a baking sheet with parchment paper, and start forming the rolls. You should have enough dough to make 6 giant briochettes, or 8 small ones. In any case, for every briochette, form an oval with the portion of dough, and flatten it. You can now add your stuffing in the centre, fold the dough over it and seal the roll. If you use a chocolate bar, it is pretty easy to close the dough all around it and to form a nice roll, but this is a bit trickier for the jam. Be sure to really flatten the oval, or the jam will try to escape the roll when you attempt to close it.
  7. Let the rolls rise for 30 more minutes, and in the meantime, preheat your oven to 400F. Be careful though: our oven is pretty strong and tends to overcook everything, so I only preheated to 370F. I didn’t want to end up with dry brioche rolls!
  8. Brush the surface of the brioche rolls with the egg yolk, and bake for 15min, until golden brown.

For once, refrain yourself from having a bite of it straight away. I know this is pretty unusual, coming from a sugar fanatic like me, but please let it cool a few minutes, or you’ll end up with burnt tongue due to boiling jam… But after 10-15min of cooling, no quarter, bring it on!!!

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

J’imagine qu’à moins d’avoir passé ces 20 dernières années sur une autre planète, tout le monde a déjà mangé un Pitch, une de ces petites brioches fourrées au chocolat ou à la confiture. En tous cas, j’en ai avalé des quantités peu avouables étant collégienne, sans une once de remords ! C’était l’en-cas idéal à glisser dans son sac à la va-vite avant de courir après son train. Mais depuis que la mouche de la pâtisserie m’a piquée, je me dis que c’est typiquement le genre de goûter qui gagnerait à être fait maison.

Une recette facile et pas bien chère, qui va embaumer toute la maison, c’est quand même plus sympathique qu’un truc cartonné qui sort d’un cellophane, non ?  🙂

 

 

BRIOCHETTES FOURRÉES

 

Ingrédients :

  • 350g de farine
  • 50g de beurre
  • 50g de sucre
  • 20cL de lait
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 1 cuillère à café de sel
  • Garniture : du chocolat pâtissier coupé en barres, ou de la bonne confiture du fruit de votre choix

Note : vous pouvez bien évidemment utiliser le fourrage de votre choix, si vous avez envie de faire des briochettes aux carambars, ou de mettre plutôt des pépites de chocolat, c’est vous qui voyez !

Préparation :

  1.  Faites tiédir le lait, au micro-ondes ou dans une casserole (sous surveillance !) à feu doux. Versez le sachet de levure dans ce lait tiédi. Attention : si le lait est brûlant, vous risquez de tuer la levure, et la pâte ne lèvera pas. On a dit tiède, le lait !
  2. Faites fondre le beurre, là encore au micro-ondes ou dans une casserole à feu doux. Ajoutez le sucre.
  3. Mélangez le lait et le beurre sucré.
  4. Versez la farine et le sel dans un grand bol, faites un puits au centre, et ajoutez le mélange de liquides. Commencez par mélanger à la fourchette, puis allez-y à pleines mains (ma partie favorite !!)
  5. Pétrissez la pâte pendant environ 5 minutes. N’hésitez pas à rajouter un peu de farine si elle colle trop, ou un peu de lait si elle est trop sèche. Elle doit être homogène et élastique. Couvrez votre bol d’un torchon propre, et laissez monter dans le coin le plus chaud de votre cuisine pendant 30 minutes.
  6. Installez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque allant au four. Façonnez des pâtons (la quantité de pâte permet de réaliser 6 grosses briochettes, ou 8 moyennes), appuyez bien au milieu pour obtenir une sorte d’ovale. Au milieu de cet ovale, déposez une barre de chocolat ou un trait de confiture. Puis refermez les côtés de l’ovale, en soudant bien, de façon à former une briochette ayant une tête de Pitch. Attention : pour les briochettes à la confiture, si vous n’aplatissez pas assez la pâte avant de déposer la confiture, vous n’arriverez pas à bien la refermer, et vous allez avoir des fuites de confiture à la cuisson… Ce qui serait quand même bien dommage !!!
  7. Laissez monter encore 30 minutes, et pendant ce temps préchauffez le four à 200°C. Avec un pinceau de cuisine (au doigt pour moi… Encore un ustensile à ajouter sur ma liste de courses !), badigeonnez le jaune d’œuf sur les briochettes. Enfournez pour 15 minutes environ, elles doivent être bien dorées.

Je vous conseille vivement de laisser refroidir un petit quart d’heure avant de dévorer le premier homemade Pitch, sous peine de vous retrouver comme moi avec la lèvre cramée par la confiture bouillante… Mais ce délai passé, pas de pitié !!!