Cappuccino Cupcakes

Cappuccino cupcakesDuring a lazy weekend afternoon spent on internet, I found this recipe, and decided to try it right away… I defy anyone to tell me that these cupcakes aren’t absolutely gorgeous!!! Well done Heather, they look like gems. I started drooling as I was reading the post, and pretty much couldn’t stop until I baked my own! They were perfect to welcome my new roommate, a sweet little coffee addict.

This was a nice baking session, and the support of my friends made it special… Sabine was cheering me up / feeding me / reading out the recipe, and Ian took half of the pictures of this post… (the nicest ones, needless to say… Check out this talented guy’s website!!). Many thanks to you two, you’re golden!!! 🙂

Cappuccino cupcakes

 

 

CAPPUCCINO CUPCAKES

 

 

Ingredients (for 17 cupcakes):

Cappuccino batter:

  • 2 cups all-purpose flour
  • ¾ cup sugar
  • 2 ½ teaspoons baking powder
  • ½ teaspoon ground cinnamon
  • ½ teaspoon salt
  • 1 cup milk
  • 2 tablespoons instant coffee (or 1 ½ tbsp. espresso powder)
  • ½ cup unsalted butter, melted
  • 1 egg
  • ¾ cup miniature semisweet chocolate chips

Cream cheese filling:

  • 8 oz. cream cheese, softened
  • ¼ cup sugar
  • 1 egg
  • 1 tsp. vanilla

Coconut streusel:

  • ¼ cup + 2 tablespoons all-purpose flour
  • ¼ cup + 2 tablespoons sugar
  • ¼ cup + 2 tablespoons sweetened flaked coconut
  • 2 tablespoons unsalted butter, melted

 

Directions:

  1. Preheat the oven to 180°C/375F and prepare your cupcake tins (grease them or line them with paper cases).
  2. Prepare the streusel by combining all ingredients in a bowl. Blend using a fork or your fingers until it looks like a nice crumble, and set aside.Coconut streusel
  3. Take out 2 more bowls to prepare the cappuccino batter (yes, this recipe will make you use a lot of dishes, and that’s entirely worth it, believe me.). In the first bowl, combine the powders: flour, sugar, baking powder, cinnamon and salt.
  4. In the second bowl, combine the milk with the coffee granules, until completely dissolved. Add the butter, and whisk in the egg.
  5. Stir the coffee mixture into the dry ingredients until just moistened. Fold in the chocolate chips.Cappuccino batter
  6. Fill the prepared muffin cups half-full, and set aside.
  7. Prepare the last part of the cupcake: the cream cheese filling. Beat the cream cheese with the sugar and the egg until smooth and fluffy. You can use a stand mixer for that, but a using a wooden spoon and a bowl will tone these lazy biceps!! Add the vanilla last, mix well, and transfer the mixture into a piping bag (or a zip-top bag with the corner snipped). If the mixture seems really liquid, place in the fridge for 20min so it thickens a bit.
  8. Insert the piping bag into the cappuccino batter and pipe slowly until the batter rises and fills the muffin cups 2/3 full. (You will see on the pictures that my batter was a bit too fluid and did not really stay inside of the cappuccino batter… Still delicious, no worries.)
  9. Spoon generous amounts of streusel on top of the batter, and bake for 13-15min (the streusel should be toasted). Then cover with aluminium foil and bake for 5-7 extra minutes. Check that the cupcakes are done by inserting a toothpick or a knife blade in the centre; it should come out mostly clean. Let cool a few minutes before removing from the pan and transferring to wire racks.

Cappuccino cupcakes

.

.

.

.

.

.

.

*** THE FRENCH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

Cappuccino cupcakesIl y a un mois, je suis tombée au hasard de mes pérégrinations internétiques sur cette recette… Et j’ai eu envie de la tester tout de suite ! J’aurai du mal à croire le premier qui me soutiendra que ces photos ne donnent pas instantanément envie de mordre dans ces cupcakes. Des saveurs simples, mais efficaces, et qui se marient à merveille… Chapeau bas Heather ! J’en ai fait une tournée pour accueuillir ma nouvelle coloc, café addict, et elle les a validés sans hésitation.

Ne vous laissez pas impressionner par la liste d’ingrédients ni par le nombre d’étapes, c’est tout simple, et le résultat final en jette vraiment. Très bon rendu par rapport à l’effort fourni ! En prime, mon ami photographe Ian m’a donné un coup de main et a réalisé quelques-uns des clichés de ce post (idem pour le post suivant)… Merci Ian !! Et un grand merci aussi à Super Sabine pour m’avoir encouragée / nourrie / lu la recette pendant cette session pâtisserie, du bist ein Schatz 😉

Cappuccino cupcakes

 

 

CUPCAKES CAPPUCCINO

 

 

Ingrédients (pour 17 cupcakes) :

Pour la pâte cappuccino:

  • 250 g de farine (2 cups)
  • 150g de sucre (¾ cup)
  • 2 ½ cuillers à café de levure chimique
  • ½ cuiller à café de cannelle
  • ½ cuiller à café de sel
  • 250mL de lait (1 cup)
  • 2 cuillers à soupe de café instantané (ou 1 ½ cuillers à soupe d’expresso en poudre)
  • 115g de beurre fondu (½ cup)
  • 1 oeuf
  • 110g de pépites de chocolat (¾ cup)

Pour le coeur cream cheese:

  • 225g de fromage frais (type Philadelphia ou St Moret) à température ambiante
  • 50g de sucre (¼ cup)
  • 1 oeuf
  • 1 cuiller à café d’extrait de vanille liquide

Pour le streusel coco:

  • 40g de farine (¼ cup + 2 cuillers à soupe)
  • 75g de sucre (¼ cup + 2 cuillers à soupe)
  • 30g de noix de coco rapée (¼ cup + 2 cuillers à soupe)
  • 30g de beurre fondu (2 cuillers à soupe)

 

Préparation :

  1. Préchauffez votre four à 180°C/375F et préparez vos moules à cupcakes : beurrez des moules à muffins ou garnissez-les de caissettes en papier.
  2. Commencez par préparer le streusel : combinez tous les ingrédients dans un saladier à l’aide d’une fourchette, ou du bout des doigts, jusqu’à obtenir une sorte de crumble. Réservez.
  3. Munissez-vous de 2 saladiers supplémentaires pour préparer la pâte cappuccino (eh oui, cette recette va vous faire utiliser la moitié de vos ustensiles… mais elle en vaut largement la peine, croyez-moi !). Dans le 1er saladier, rassemblez les ingrédients secs : farine, sucre, levure chimique, cannelle et sel.
  4. Dans le second saladier, combinez le lait avec le café soluble, jusqu’à ce qu’il soit complètement dissout. Ajoutez le beurre et l’oeuf battu, mélangez bien.
  5. Versez le mélange au café sur les ingrédients secs, et mélangez jusqu’à ce que cela soit tout juste incorporé (un peu comme pour les muffins, ne travaillez pas trop la pâte, arrêtez aussitôt la dernière trace de farine disparue). Rajoutez les pépites de chocolat.
  6. Remplissez les caissettes à cupcakes (ou les moules à muffins beurrés) avec cette pâte jusqu’à mi-hauteur. Réservez de côté, et attelez-vous à la préparation de la dernière étape, le coeur au cream cheese.Cappuccino cupcakes
  7. Rassemblez le fromage frais, le sucre et l’oeuf dans un saladier, et battez jusqu’à ce que le mélange soit lisse et léger. Vous pouvez utiliser un robot muni d’une pale pour cette étape, ou bien simplement une cuiller en bois et vos biceps de Wonderwoman. (ou de Superman. Pas de sexisme en cuisine.) Ajoutez la vanille en dernier, mélangez bien, et transférez dans une poche à douille (ou un sac de congélation dont vous couperez un angle). Si le mélange vous semble trop liquide, placez la poche à douille au réfrigérateur une vingtaine de minute pour qu’il épaississe un petit peu.
  8. Insérez la pointe de la poche à douille dans la pâte au cappuccino et pressez doucement pour remplir le centre du cupcake du mélange au cream cheese. Le niveau de la pâte devrait monter jusqu’à remplir les moules aux 2/3. (Vous verrez sur la photo que mon mélange cream cheese était plutôt liquide et pas très coopératif pour rester au centre du cupcake… Pas grave.)
  9. Recouvrez généreusement de streusel et enfournez pour 13-15min (le streusel doit dorer). Recouvrez ensuite d’une feuille de papier aluminium et ré-enfournez pour 5-7min supplémentaires. Vérifiez que les cupcakes sont cuits en insérant un cure-dents ou la lame d’un couteau au centre du cupcake, il doit ressortir sec ou à peine humide. Laissez refroidir quelques minutes avant de démouler les cupcakes et de les transférer sur une grille.Cappuccino cupcakesCappuccino cupcakes
Advertisements

Flan Coco au Caramel

Ca vous est déjà arrivé, un début de désastre rattrappé en petit délice à force d’entêtement ? Eh bien ça a un peu été le cas pour la production du jour, qui a failli passer à la poubelle, et s’est finalement révelée suffisament réussie pour que 4 affamés nettoient le plat en une soirée ! 🙂

Il faut dire que je n’avais pas grand-chose pour m’aider ce jour-là : on démarre avec une boîte de le lait condensé déchiquetée  ouverte au couteau, on continue par des blancs d’oeufs montés en neige à la main, pour finir en apothéose par un flan cuit… dans un saladier. Vive l’équipement rudimentaire de ma cuisine. Mais je voulais vraiment tenter cette recette, un souvenir assez spécial de ma période aux US… Difficile de compter le nombre de fois où j’avais supplié mon ancien coloc Jules de faire ce flan. C’est une vraie merveille, j’en raffolais, et pouvais finir le plat dans des temps records.  Mais n’habitant plus avec le spécialiste ès flan coco, à moi de remédier à mes fringales comme une grande fille !

La partie délicate a été de faire le caramel. Pour une fois je n’ai pas suivi de recette, j’ai fait au pif. Mais quelle idée… Il n’a jamais voulu caraméliser, et ce au plus grand intérêt de mon coloc italien chimiste, hypnotisé par ce qui se passait dans cette casserole (voir la photo où il protège sa chère et tendre du caramel potentiellement capricieux, tel un chevalier des cuisines modernes). Donc après avoir bien cristallisé et pourri le fond de ma casserole, il a fallu nettoyer tout cela et recommencer. Autre méthode, sans eau cette fois, et en remuant sans cesse. J’ai enfin obtenu un beau caramel ambré, mais dernière embûche : il se solidifie tout de suite, d’où l’intérêt de rajouter de la crème hors du feu pour qu’il reste liquide et ne fasse pas bloc au fond du moule.

Après toutes ces péripéties, gros soupir de soulagement au moment de la dégustation : le flan était délicieux. Tout le petit monde de la maison s’est resservi, les sourires étaient sur tous les visages, opération réussie ! La saveur est là, fidèle à mon souvenir, et d’un coup toute la bataille pour en arriver là semble complètement justifiée. Seul bémol : ce fichu caramel…mais ce n’est que justice, après tout je ne pouvais pas le faire aussi bien que Jules !

Voilà donc le reportage de cette bataille contre les éléments, et la preuve une nouvelle fois qu’il ne faut pas trop se prendre la tête en cuisine : même quand tout semble contre vous, le MacGyver spirit est de la partie et vous sauve la mise !

.

FLAN COCO

 

Ingrédients :

  •  1 boîte de lait concentré sucré
  • Le même volume de lait (utilisez la boîte vide pour mesurer)
  • 3 oeufs
  • 125g de noix de coco râpée
  • Caramel pour le fond du moule (voir explications)

Préparation :

 Le caramel

Aaaaah, le fameux caramel maléfique. Il m’aura bien donné du fil à retordre. C’est en fait le seul élément délicat du dessert, parce que vous verrez que la suite est bête comme chou, et peut être réalisée par un enfant de 8 ans. Aux yeux bandés. Fa-cile.

Exemple parfait de ce qu’il ne faut PAS faire : pour ma 1ère tentative, j’ai mis du sucre et de l’eau dans une casserole à feu moyen, mais au lieu de les laisser en paix, j’ai remué la casserole comme une furie, rajouté un peu d’eau, rajouté un peu de sucre… et obtenu un désastre. Sucre cristallisé en feuillets blancs = mettez tout cela à la poubelle, c’est irratrapable. J’ai tenté une 2ème technique : mettre du sucre SEUL dans la casserole, mettre à feu vif, et mélanger régulièrement à la cuiller en bois (j’avais un doute sur cette méthode, mais cela a marché). Au bout de 2min, un beau caramel ambré est apparu, et là, il faut faire vite : retirez du feu, et aromatisez à votre guise. Crème liquide (attention aux bulles du caramel fou qui vont vous crâmer les avant-bras) et beurre salé ou fleur de sel, ou bien une lichette de rhum et du lait de coco… Comme vous le sentez.

Sur cette recette, on voit que mon flan ne baigne pas dans une mare de caramel comme il le devrait. Donc à retenir, ½ cup de sucre ce n’est pas du tout suffisante si on veut un bel effet Flanby qui dégouline, doublez-moi ces doses !! Je dirais à vue de pif : 150 à 200g de sucre. Le mieux étant de suivre une recette où on SAIT pour sûr qu’elle a marché : https://muffinmaniac.wordpress.com/2012/03/29/salted-caramel-brownies/

Le reste

  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Mélangez les deux laits, puis rajoutez les oeufs battus et la noix de coco. Facultatif : vous pouvez aussi battre les blancs en neige avant de les incorporer délicatement à la préparation, comme je l’ai fait aujourd’hui : cela apportera un peu plus de légèreté à l’ensemble.
  3. Préparez le caramel ambré et versez dans le fond du moule de votre choix.
  4. Versez par-dessus le mélange lait-oeufs-coco.
  5. Enfournez pour 30 à 40min (cf note # 2). Vérifiez avec une lame de couteau que le flan est bien pris, et laissez refroidir une vingtaine de minutes avant de retourner sur le plat de service. Pas de panique si le flan ne se démoule pas du premier coup : redressez votre moule, passez une lame de couteau entre le flan et la paroi sur tout le pourtour du moule, et retournez à nouveau… Cela devrait aider votre flan à se démouler, avec un joli “plop” et un geyser de caramel.
  6. Réfrigérez votre chef-d’oeuvre pour 3h minimum, puis coupez-vous en une bonne part, et savourez… Soupirs de contentement acceptés.

Note #1 : J’ai pris un moule rond en pyrex allant au four, mais un moule à cake en verre, ou un moule cannelé anti-adhésif iront très bien également.

Note #2 : Si vous avez de quoi faire un bain-marie, c’est préférable, la cuisson sera plus uniforme. Comme pour une crème aux oeufs ou une crème brulée. Mais là encore le matériel m’a fait défaut… J’ai donc du laisser 40min au lieu de 30min pour que le centre soit bien pris, ce qui a fait que le dessus a commencé à prendre beaucoup de couleur… Recouvrez vite d’un papier alu si cela vous arrive, cela évitera au flan de brûler. Encore du système D, mais qui marche !

Note #3 : idée de variante pour les personnes intolérantes au lactose… Et pourquoi pas tenter de remplacer le lait par du lait de coco, et le lait condensé par de la crème de coco en rajoutant du sucre ? 😉

.

.

.

.

.

.

.

*** THE ENGLISH SIDE… ***

.

.

.

.

.

.

.

I think I have found one new think that drives me crazy in a kitchen. After flat pancakes, liquid crème brulee and digusting rice pudding, my new struggle is caramel.

Considering the non-equipment of my kitchen and my Sunday-clumsiness, this baking session wasn’t looking very promising. And yet, the result was good enough for 4 hungry people to clean the plate in one evening!! Yes, even if it gets messy at some point, even if you’re ruining your pan by burning caramel, even if you have to open your can with a knife, whip your egg whites by hand and bake your flan in a salad bowl, it will all magically work in the end. The stubborn ninja baker you are laughs at these silly traps.

I really wanted to try this recipe, because it’s a special memory to me. One of my previous roommates, Jules, was the coconut flan master, and all along my stay in the US, I begged him numerous times to bake some for me. But he’s not here anymore, so I have to be a big girl, and fix my own cravings myself!!

The hard part was to make the caramel. I haven’t followed any recipe, and thought I’ll be fine. Mistake!!! I ended up with a white sugary concrete in the bottom of my saucepan, which mesmerized my chemist roommate (see picture). Other method after cleaning the pan, this time the sugar magically turned into the liquid gold I wanted. One last trap to avoid: you need to add cream or butter as soon as you turn off the heat so it stays liquid, otherwise it will solidify in a few seconds… how unfortunate when you expect it to drip over your pretty flan!

After all this mess, tasting was a huge relief: the flan was amazing. Completely worth the struggle, everyone ate at least 2 pieces of it. The flavor is the same than in my memory, the only weak point was the quantity of caramel. Fair enough, I couldn’t make it as well as Jules did, would have been wrong somehow!

 

 

COCONUT FLAN

 

Ingredients:

  • 1 can of sweetened condensed milk
  • Same volume of milk (use the empty can to measure it)
  • 3 eggs
  • 1 ¾ cups of unsweetened shredded coconut (~125g)
  • Caramel for the pan (see details below)

 

Method:

Caramel

Ouch. The evil caramel. Unless you are used to make some on a regular basis, this might be a tricky part. Actually this will be the only tricky part, as the rest of the recipe can be fixed by a 5-year old, with a blindfold and boxing gloves. Yes, that easy.

Perfect example of what you DON’T WANT to do: I first put sugar and water in a saucepan over low heat, stirring constantly and splashing it on the edges of the pan, adding a bit of water, a bit of sugar… And you end up with a white crystallized mess ruining your saucepan. Just trash the concrete sugar, you won’t be able to fix it.

Second technique I tried (still wary, but hopeful): put sugar ALONE in the saucepan, over high heat, stirring until it turns into caramel. It worked, but you have to be quick when you reach the desired color (amber for this recipe), otherwise the caramel will become solid as soon as you turn off the heat: pour some liquid cream and salted butter, or some rum and coconut milk… Depending on your mood, anything will be good, as long as you stay careful when adding it: the caramel will go nuts for a few seconds and splash burning drops everywhere, especially on your delicate forearms.

On these pictures, we can see that the flan is not really soaking in a pool of caramel, which means I haven’t prepared enough of it. Don’t hesitate to make large quantities of it (I would say use at least 1 cup of sugar), the more the better. The best option remains to actually follow a recipe you already KNOW, and where you’re sure it will work! You can make the caramel sauce given here: https://muffinmaniac.wordpress.com/2012/03/29/salted-caramel-brownies/

The flan

  1. Preheat your oven to 350F and adjust the rack to middle-position.
  2. In a large bowl, beat together the milk, condensed milk, eggs and coconut. Optional: if you have time and patience (you are a kitchen ninja, so you have time and patience), you can beat the egg whites until fluffy and firm. With a rubber spatula, fold the beaten egg whites into the batter very gently, until just combined. The flan will be a little lighter!
  3. Prepare the amber caramel, and pour it in the bottom of your pan.
  4. Pour the egg-milks-coconut mixture over the caramel.
  5. Pop it into the oven for 30 to 40 minutes (cf note # 2). Check with the blade of a knife inserted in the center of the flan: there should be no trace of liquid milk. Let cool in the pan for 20min or so, and flip it over the serving dish. Don’t panic if the flan doesn’t come out. Turn it up again, and simply slip a knife between the flan and the pan. Gently help it all around the edge if sticking, and flip over the serving dish again, it should plop out in a geyser of caramel. Make sure you use a rimmed platter!
  6. Then refrigerate for 3hrs, cut yourself a nice slice of your masterpiece, and enjoy. Moaning accepted.

Note #1: The pan I used to cook the flan was a large heatproof glass bowl. My roommate used to cook it in a glass loaf pan, and some people will use a metallic jelly mould, etc. In a word: use what you have in your kitchen, any of these will do!

Note #2: If you have a second pan big enough to contain the one you chose to bake your flan, then use it as a double boiler. You just need to fill the big pan with hot water, and set the smaller pan with your flan in this bath, it will help it cooking evenly. No cracks on top, and shorter cooking time! I didn’t have any pan big enough to make a double boiler, so I baked the flan directly in the oven, like a regular cake… It worked perfectly, but I had to leave it 40min instead of 30min, and ended up putting a foil on top of it for the last 10min: the crust was getting a little too brown.

Note #3: idea for people that are lactose intolerant: why not trying this recipe with coconut milk and cream instead of the dairy products? Simply add extra sugar as condensed milk is very sweet 😉